Un frein au développement local

Un frein au développement local

Le territoire local regorge de milieux humides de toute sorte. (Photo courtoisie – Julie Simard)

La nouvelle Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques fait des mécontents. On craint qu’elle ne représente un frein au développement du milieu.

C’est du moins l’opinion du maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, qui souligne que le territoire municipal est grandement morcelé par la présence de milieux humides.

« Ça nous bloque complètement! Ça va empêcher le développement économique chez nous, car quand on regarde la carte, on constate que l’on est extrêmement affecté. C’est toujours nous qui devons subir les contrecoups des décisions prises en fonction des grands centres », déplore le premier magistrat.

Et c’est sans compter l’aspect des compensations financières. Tout promoteur qui veut développer ou utiliser un terrain déjà identifié comme un milieu humide devra faire la démonstration qu’il lui est impossible de s’installer ailleurs. Et dans un tel cas, il devra offrir une compensation financière à l’État.

Ces compensations serviront à financer un fonds pour restaurer et aménager des milieux humides et hydriques de façon qu’il n’y ait aucune perte nette de milieux humides à la suite d’un projet.

Le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier, estime que la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques risque de bloquer les possibilités de développement de la Ville. (Photo Trium Médias – Serge Tremblay)

Projets en danger

Pascal Cloutier le confirme d’emblée, la Loi a déjà mis en danger des projets dans le milieu. Sans vouloir préciser lesquels, le maire souligne néanmoins que la ville n’a qu’une seule option, baisser ses prix.

« Le promoteur qui constate qu’il aura a engagé des frais importants en compensation n’est pas fou, il ira ailleurs. Nous n’avons pas d’autres choix que de baisser le prix du terrain pour compenser. »

Le futur projet de parc industriel, qui doit aller de pair avec le pont ferroviaire, se retrouve d’ailleurs en pleine zone identifiée comme un milieu humide.

« Effectivement, notre parc industriel est touché. Il faudra voir quels sont les impacts et qu’est-ce que ça peut représenter pour nous. On n’a pas d’estimation pour l’instant, mais ce ne sera pas évident. »

Information

Le maire de Dolbeau-Mistassini affirme qu’il ne s’oppose pas à la protection des milieux humides et en comprend l’importance. La Loi, telle que formulée, est cependant trop restrictive.

« Dès le départ, je me suis opposé à la manière dont la Loi a été construite. On a fait des représentations, mais pour moi, ça demeure un problème. On va devoir rapidement informer les gens et les propriétaires fonciers, car ça a des impacts majeurs pour notre population. »

La MRC tempère la situation

De son côté, le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard, tempère la situation. Il convient qu’il peut y avoir des erreurs sur la carte, mais souligne qu’il vaut mieux en avoir une.

« Cette cartographie va nous permettre de régler 80% des cas. Pour le reste, il faudra faire des analyses plus fines sur le terrain, mais il aurait fallu les faire de toute façon si on ne se dotait pas d’une cartographie. Ce n’est pas parce que la carte identifie un milieu humide que c’est gelé à tout jamais. »

Celui-ci concède cependant que des terrains ont perdu beaucoup de valeur et que l’aspect des compensations risque de bloquer des projets.

Biologiste de formation, il rappelle également que tous les milieux humides n’ont pas la même qualité et que la Loi aurait pu faire davantage de distinction. La MRC entend tenir des séances d’information plus pointue pour la population.

Parc industriel

Dans le cas du parc industriel que la MRC et la Ville de Dolbeau-Mistassini projettent le long du chemin de Résolu, le préfet ne s’inquiète pas trop face à la présence d’un milieu humide qui y a été identifié.

« On devra aller voir sur le terrain, mais il aurait fallu le faire de toute façon. Si c’est bien un milieu humide, on devra regarder nos options ou trouver un autre terrain. »

Pour voir la carte: 

Carte des milieux humides

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Léo-Gilles Savard Auteurs de commentaires récents
Léo-Gilles Savard
Invité
Léo-Gilles Savard

Il va falloir changer notre conception du développement local! Il ne peut en aucun cas au détriement de la vie dans le milieu où nous vivons et que nous partageons avec les autres humains, les oiseaux et les animaux, organismes végétaux… La notion de propriété est elle aussi à revoir. Nous devons lâcher au plus coupant, cette approche mécaniste d’un développement qui doit faire disparaître la Nature, la mater, en faire notre possession! Ça date des années de colonisation, du temps où la machine semblait être un grand progrès, une émancipation des rudes conditions de vie d’antan! On disait la… Read more »