Des trottoirs saisonniers dans le centre-ville

Des trottoirs saisonniers dans le centre-ville

Désormais, les terrasses du centre-ville seront accolées à la façade des commerces et les piétons circuleront sur des trottoirs saisonniers en bois. (Photo Trium Médias - Serge Tremblay)

Les passants, qui circulent dans le centre-ville de Dolbeau-Mistassini, entre la 6e et la 7e avenue, ont pu voir pousser les terrasses estivales. La Ville a décidé de modifier son approche et d’installer des trottoirs saisonniers, pour proposer un aménagement différent des lieux.

Après consultations avec les commerçants concernées, il a été convenu que les terrasses seraient installées, en continuité directe avec la façade des commerces. Par les années passées, on laissait plutôt un espace entre les deux pour les piétons.

Pour cet été, on mise plutôt sur des trottoirs saisonniers en bois, qui permettent aux passants de circuler autour des terrasses, ce qui s’avère moins intrusif pour les bars et restaurants et la clientèle qui fréquente la terrasse.

Du mobilier urbain a aussi été déployé face à la clinique Opto-Réseau, pour permettre à la population d’y faire une pause, tout en rendant les lieux plus agréables.

En tout, 38 000 $ ont été investis dans ce nouveau concept, dont les deux tiers seront financés par le Fonds de développement territorial ressources de la MRC.

Ce placottoir urbain permettra aux passants de se détendre en profitant du centre-ville. (Photo Trium Médias – Serge Tremblay)

Transition

L’été 2018 servira d’année de transition, vers un aménagement mieux harmonisé pour l’an prochain.

Puisque la décision d’installer un trottoir urbain a été prise sur le tard, la Ville de Dolbeau-Mistassini a permis aux commerçants d’utiliser les terrasses qu’ils possédaient déjà.

Pour l’an prochain, cependant, ils seront tenus de se doter de terrasses qui respecteront certaines normes d’aménagement et d’esthétisme. On pourrait alors se tourner vers le modèle adopté par la taverne L’Abat.

«Il n’y a pas de cachettes, on est rendu ailleurs au niveau du look. La terrasse de L’Abat a été refaite et c’est un modèle intéressant au coup d’œil, qui est adapté à cette partie du centre-ville», précise le maire, Pascal Cloutier.

La règlementation prévoit que l’installation de terrasses et de trottoirs saisonniers, au centre-ville, sera permise entre le 1er juin et le 30 septembre de chaque année.

Poster un Commentaire

avatar