Star Wars et Solo: a Star Wars Story : il y a un peu de Dolbeau-Mistassini là-dedans!

Star Wars et Solo: a Star Wars Story : il y a un peu de Dolbeau-Mistassini là-dedans!

Maxime Ferland, natif de Dolbeau-Mistassini, a contribué à la saga Star Wars comme compositeur digital.

Crédit photo : courtoisie

Star Wars épisode VIII, Valérian et la Cité des Mille Planètes et le très attendu film de la série Star Wars, portant sur les aventures de Han Solo, ont tous un petit quelque chose de Dolbeau-Mistassini. Maxime Ferland, Dolmissois d’origine, a eu la chance de travailler sur chacun de ces projets.

Compositeur digital, Maxime Ferland est à l’emploi du studio Hybride, une filiale d’Ubisoft, qui œuvre dans le milieu du cinéma.

«La composition digitale, c’est le dernier échelon des images que l’on voit à l’écran. On assemble tout. On prend les images des acteurs tournées sur fond vert, on retire le fond et va chercher le matériel pour créer l’image finale.»

Maxime Ferland a travaillé sur ce plan où on peu voir l’héroïne Rey et son sabre laser.

Star Wars

Son talent, il a eu la chance de le mettre au profit de Lucasfilm et Disney, dans la production de Star Wars: Les derniers Jedi et Solo: A Star Wars story. Pour un fan de la première heure, ce n’est pas rien!

«Je capotais! Chez Hybride, nous avons travaillé sur les images, où Rey est sur l’Île, avec Luke Skywalker. J’ai fait plusieurs séquences, où Rey manie son sabre laser, ce même sabre que j’ai vu dans les premiers épisodes de Stars Wars, quand j’avais peut-être sept ans. C’est fou!»

Mais, au juste, a-t-il aimé le film?

«J’ai été déçu en ce qui regarde l’histoire. Mais moi, ce que je retiens, c’est tout le plaisir que j’ai eu à travailler sur ce film. Luke Skywalker, Chewbacca, Rey, j’avais tout ce monde-là sur mon écran et ça, c’était capotant! Jamais je n’aurais cru, étant petit gars, que je pourrais faire ça un jour.»

Han Solo

Plus récemment, Maxime Ferland a travaillé sur le film dédié au personnage de Han Solo et dont la sortie est prévue pour le 23 mai prochain. Il est toutefois tenu au secret quant à la nature des séquences sur lequel il a eu à plancher.

«Je viens tout juste de terminer mon travail. J’ai le droit de dire que j’y ai travaillé, mais c’est tout!»

Celui-ci a aussi bon espoir de pouvoir apporter sa touche au prochain opus de la série, l’épisode IX.

Apporter sa contribution à un film de la saga de Star Wars fut emballant pour Maxime Ferland.

Autres films

Par l’entremise de son emploi chez Hybride, Maxime Ferland a travaillé sur une foule d’autres films. Valérian et la Cité des Mille Planètes, de Luc Besson, retient notamment l’attention, avec ses nombreux effets visuels.

La Grande Muraille et Mother sont aussi passés entre ses mains expertes.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar