Tout un accueil pour Samuel Girard à Roberval

Tout un accueil pour Samuel Girard à Roberval

HOCKEY. Jeunes et moins jeunes se sont massés au Centre Sportif Benoît-Lévesque de Roberval hier afin d’assister au match d’avant-saison opposant les Saguenéens de Chicoutimi aux Cataractes de Shawinigan.

Samuel Girard, défenseur originaire de Roberval et repêché par les Prédateurs de Nashville, a été chaudement accueilli. Louis-Philippe Simard de Mashteuiatsh et Jean-Simon Bélanger de Saint-Félicien pour les Sags et Jeremy Fortin de Dolbeau-Mistassini pour les Cataractes étaient aussi heureux de sauter sur la glace pour un rare match près de chez eux.

Les jeunes amateurs rencontrés avaient prévu un match très serré. La vitesse d’exécution en a impressionné plus d’un.

Madame Launière, la grand-mère de Louis-Philippe, trouvait gratifiant et exceptionnel de voir son petit-fils évoluer chez lui. Elle rappelait les nombreux sacrifices consentis pour en arriver là. La maman ne pouvait cacher sa fierté de cette réussite. Quant au grand-père de Jean-Simon Bélanger, il était sans mot, se contentant de regarder le spectacle devant lui.

Un entraineur à la retraite, Gaston Girard se trouvait devant un spectacle de choix. « Rapidité, belle exécution, beaux jeux de passe, tout nous donne un beau spectacle. Je suis surtout heureux de voir quatre jeunes talents que j’ai dirigés dans les catégories inférieures se retrouver au junior majeur. J’en éprouve une certaine satisfaction », mentionna-t-il.

Nous avons également rencontré une dame qui est venue de Shawinigan assister à cette partie. Il s’agit de Julie Robitaille, qui accueille Samuel Girard pendant la saison régulière. De plus, elle est son entraineuse en power skating. Sa jeune fille nous l’a décrit comme un type gentil et rigolo. Elle l’a trouvé calme, mais quelque peu nerveux avant de se présenter à Roberval.

Tony Girard et Guylaine Dion, les parents de Samuel, étaient fébriles. « Je suis fier de l’appui de la population de Roberval et du Lac Saint-Jean. C’est également ce que ressent Samuel suite à notre conversation d’aujourd’hui ».

« Fierté envers notre garçon et la population qui l’a toujours encouragé », a ajouté Guylaine.

Au fait, les Saguenéens de Chicoutimi l’ont emporté au compte de 8 à 7 en surtemps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires