Tout en poursuivant ses études de droit : Jérémy Fortin jouera au hockey en France

Denis Hudon
Tout en poursuivant ses études de droit : Jérémy Fortin jouera au hockey en France
Ancien porte-couleurs des Saguenéens juniors majeurs et plus récemment des Flames de Gatineau dans le junior AAA, Jérémy Fortin a choisi de poursuivre son hockey en Europe tout en continuant d’étudier. (Photo : courtoisie – Photos André)

Le Dolmissois Jérémy Fortin a décidé de mener de front deux de ses plus grandes passions, ses études et le hockey. Il étudie le droit à l’Université d’Ottawa et poursuivra sa carrière d’hockeyeur en Europe.

De son Lac-Saint-Jean natal, il rejoindra bientôt sa nouvelle équipe de hockey, le SPHC86, du nom du Stade Poitevin Hockey Club, appelée aussi les Dragons.

Celui qui a porté notamment les couleurs des Saguenéens de Chicoutimi de la LHJMQ et plus récemment celles des Flames de Gatineau (2019-2020) dans le circuit junior AAA, ne peut pas se passer de son sport favori. Déjà qu’il a été privé de hockey pendant la pandémie, en 2020-2021.

« Mes études sont ma priorité et le hockey coule dans mes veines. J’ai déjà l’expérience de la dernière année de suivre des cours en ligne et tout l’été je me suis inscrit à plusieurs cours à distance », explique l’attaquant de 21 ans.

Jérémy Fortin a reçu aussi deux autres offres pour jouer en Europe, mais en Suède. Le calendrier hockey était plus chargé et la langue représentait aussi un obstacle. Et à Poitiers, il aura accès aux salles de classe, ce qui va grandement l’aider dans la poursuite de ses études à distance. Jérémy Fortin en est à sa dernière année universitaire et se préparera l’an prochain pour être admis au Barreau.

Les astres parfaitement alignés

« Je me considère très chanceux de pouvoir vivre cette expérience en Europe. C’est un club jeune avec un aréna tout neuf. Et de ce que j’en sais, les partisans là-bas sont très attachés à leur équipe. J’ai hâte de rejoindre mes coéquipiers. Avec la pandémie, ça n’a pu se faire avant, mais je suis sur mon départ. »

Trois ou quatre autres Québécois font aussi partie de l’équipe de Poitiers pour la saison 2021-2022, ville située à mi-chemin entre Paris et Bordeaux.

À 21 ans et bientôt sur le marché du travail, l’athlète dolmissois ignore combien de temps encore, il pourra jouer au hockey. Alors, il saisit sa chance.

« J’y vais une année à la fois. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. »

Il s’est beaucoup entraîné ces derniers mois pour garder la forme, avec des exercices en gymnase, mais aussi sur la glace avec les Élites de Jonquière.

La pandémie n’a pas eu que du mauvais. Jérémy Fortin en a profité pour s’initier au vélo de montagne ainsi qu’au ski de fond. C’est sa copine, elle aussi une athlète, qui l’a grandement aidé.

« J’ai tout de suite eu la piqûre. C’est une autre mentalité bien différente du hockey. C’est pour moi de précieuses expériences », conclut-il.

Partager cet article