Relance post-covid : Le CAPS tentera de regagner des membres

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Relance post-covid : Le CAPS tentera de regagner des membres
(Photo : Tirée de Facebook)

La tombée des mesures sanitaires dans les dernières semaines a fait un grand bien au Centre d’amélioration des performances sportives (CAPS) de Dolbeau-Mistassini. Le club, qui a perdu beaucoup de membres dans les deux dernières années, amorcera un plan afin d’aller rechercher de nouveaux adeptes.

« Le retour à la normale ne nous fait pas de tort, c’est bien certain. Nous, on a toujours pu continuer nos activités, mais en se limitant à des bulles familiales. Mais en réalité, tout le monde s’entrainait pas mal individuellement, c’était moins le fun pas mal. Ça nous a quand même permis de garder un bassin d’une cinquantaine de membres, mais on en a perdu beaucoup avec la pandémie », raconte le président du CAPS, Étienne Bouchard.

Il explique que depuis quelques semaines, voire quelques mois, le club regagne tranquillement des membres, mais il n’a pas encore été possible de combler les pertes.

« Ça ne nous stresse pas, on se porte encore assez bien malgré tout. Mais on aimerait avoir quand même plus de membres. »

Ainsi, dans les mois à venir, le CAPS souhaite organiser plusieurs activités afin de se faire connaitre davantage auprès de la population.

«­ Par exemple, on aimerait s’associer avec d’autres organisations du secteur pour nous faire connaitre. Présentement, on a une clientèle composée majoritairement de personnes entre 18 et 60 ans environ. On aimerait beaucoup aller chercher plus d’adolescents.»

Étienne Bouchard croit également que si les gyms peuvent enfin rester ouverts, et que le gouvernement ne les referme pas en cas d’une autre vague de covid, il sera plus facile d’attirer de la clientèle.

« Là, depuis deux ans, on ouvre et on ferme sans cesse. Les gens sont fatigués de s’inscrire dans l’incertitude que le gym restera ouvert. Si nos activités peuvent se poursuivre sans interruption, je pense qu’on peut aller regagner une confiance à ce niveau-là. »

C’est quoi?

Le président du ­CAPS a l’impression que le club est ­peut-être mal connu par la population.

«­ Le ­CAPS, c’est un centre où l’on offre de l’entrainement en haltérophilie, du powerlifting, de la dynamophilie ainsi que du crossfit. Ce dernier est d’ailleurs le volet le plus populaire, c’est ce qui attire le plus de gens. »

Étienne ­Bouchard est confiant que l’automne prochain, le club comptera sur une base solide et pourra commencer à renouveler son équipement.

« Avec moins de membres, on avait moins de revenus. Si on peut remonter le membership, on souhaite renouveler tranquillement notre matériel. »

 

Partager cet article