Péribonka veut honorer Michel Goulet

Serge Tremblay, journaliste de l'initiative de journalisme local
Péribonka veut honorer Michel Goulet
Péribonka souhaite honorer Michel Goulet pour sa brillante carrière de hockeyeur. (Photo : tirée de Facebook)

La municipalité de Péribonka entend rendre hommage à l’ex-hockeyeur natif de l’endroit Michel Goulet.

Le maire Ghislain Goulet, qui est d’ailleurs le frère de l’ancien numéro 16 des Nordiques de Québec, croit qu’avec les travaux majeurs qui se dérouleront à Péribonka, la fenêtre d’opportunité est bonne pour enfin rendre hommage à cette vedette du hockey.

« On pourrait avoir 1% du montant que l’on investit pour de l’art. Un hommage à Michel, c’est quelque chose qui manque chez nous, on nous l’a souvent dit. Michel a 60 ans, il ne faut plus attendre, c’est plus agréable d’honorer quelqu’un pendant qu’il est encore vivant pour en profiter, le moment est bon », dit-il.

Un comité a été formé pour réfléchir à la forme que tout cela pourrait prendre, mais un buste en hommage à Michel Goulet serait l’une des avenues possibles. Chose certaine, le maire aimerait pouvoir concrétiser le tout avant la fin de son mandat puisqu’il ne sait pas s’il sollicitera à nouveau la population au poste de maire l’an prochain.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1998, Michel Goulet a connu plusieurs saisons exceptionnelles avec les Nordiques de Québec, alignant quatre saisons consécutives de plus de 50 buts, suivies de deux autres de 49 et 48 buts.

Sa carrière a toutefois pris fin prématurément lors d’un match disputé à Montréal en 1994 où Goulet a durement frappé la bande, ce qui lui a causé une sévère commotion cérébrale qui l’a forcé à la retraite.

Le natif de Péribonka a disputé 1089 matchs dans la LNH au cours desquels il a marqué 548 buts et obtenu 605 mentions d’assistance pour un total de 1153 points.

Michel Goulet demeure aujourd’hui dans la région de Denver, au Colorado, et agit à titre de dépisteur pour les Pingouins de Pittsburgh. Ces dernières années, il est régulièrement revenu à Péribonka, indique Ghislain Goulet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des