Les Éperviers juniors AA à bout de souffle : que les absents se lèvent!

Denis Hudon
Les Éperviers juniors AA  à bout de souffle : que les absents se lèvent!
Avec un effectif très réduit, les Éperviers de Normandin font bien leur possible, mais ils ont besoin de tout leur monde pour redevenir compétitifs. (Photo : courtoisie)

La première partie de saison des Éperviers de Normandin au hockey junior AA est difficile, pour ne pas dire pénible. Au moment de l’entrevue, un peut avant la période des Fêtes, l’équipe croupissait au fond du classement avec seulement trois victoires en 16 parties, pour 17 points.

Il y a toutefois une bonne explication aux malheurs de l’équipe. Trop peu de joueurs se présentent aux pratiques et lors des matchs.

L’entraîneur Sébastien Gaudreault est évidemment déçu des résultats qui ne sont pas au rendez-vous, mais il est bien conscient qu’avec autant d’absences, c’est beaucoup demander à la dizaine ou douzaine de joueurs qui, eux, se présentent sur la glace.

« J’ai à peine six avants et quatre défenseurs. Ça fait deux trios seulement. Quand arrive la troisième période, on manque d’énergie c’est bien certain. Si tous les gars se présentaient, nous aurions assurément une équipe compétitive. C’est aux absents à montrer qu’ils ont du caractère, de la fierté et du respect pour les partisans », lâche l’entraîneur.

« On ne lâchera pas »

Pour lui et la direction, pas question de baisser les bras. L’équipe et la direction sont à travailler pour convaincre des joueurs de revenir ou d’être plus assidus tant aux pratiques que lors des parties.

Quand une équipe est forcée de faire jouer des défenseurs à l’avant, c’est signe qu’il y a un gros problème.

« Les joueurs que j’ai sur la glace y mettent tout leur cœur. Il faudrait que les autres viennent donner un coup de main. Il faut revenir au véritable sens du hockey, un sport où on s’amuse, où on se tient. Si on ramène des joueurs dans l’équipe, la saison n’est pas perdue, loin de là. On ne peut que s’améliorer si tous nos joueurs se présentent. Toutes les équipes font les séries. Après, tout est possible », lance comme message l’entraîneur.

Celui-ci est d’avis que ça va changer après les Fêtes et que les Éperviers auront une équipe compétitive.

« Pour cela, il faut des joueurs motivés et engagés. »

L’équipe bénéficiera du reste du calendrier plus favorable alors que qu’une majorité de matchs seront disputés à la maison.

« On peut jouer dans une ligue compétitive et avoir du plaisir. Il faut que les gars comprennent ça. On ne va pas mettre nos énergies à gagner un rang au classement d’ici à la fin de la saison. On doit se concentrer sur le plan de match, nous améliorer de match en match », conclut l’entraîneur, plus déterminé que jamais.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des