Le championnat de snocross 2017 à la portée de Tim Tremblay

Le championnat de snocross 2017 à la portée de Tim Tremblay
Tim Tremblay

MOTONEIGE. Tim Tremblay a tout de l’athlète professionnel qui transcende son sport. Le natif de Sainte-Jeanne-d’Arc, au Lac-Saint-Jean, trône en tête du classement du prestigieux circuit de motoneige International Snocross Of Champion (ISOC Racing). Accumulant les honneurs depuis des lustres, il est au sommet de son art.

Par Denis Hudon

Au train où il accumule les victoires cette saison sur le plus renommé des circuits de snocross des États-Unis, Tremblay pourrait fort bien décrocher le titre de champion 2017, et ainsi répéter ses exploits de 2010 et 2012 chez les pros.

Ces derniers jours, il dominait le classement avec 30 et 37 points d’avance sur ces deux plus proches rivaux. Il ne reste plus que quelques courses à disputer pour conclure un long calendrier d’une vingtaine de courses, la dernière devant se tenir dans la fin de semaine des 18 et 19 mars.

Le Jeannois d’origine a confiance en ses moyens, mais ne prend rien pour acquis. La performance se joue sur la piste.

«Je connais vraiment une bonne saison. J’ai été épargné par les blessures et je ne me suis jamais aussi bien senti, répond le pilote en entrevue avec TC Media, depuis le Minnesota. Cet état américain est la Mecque de la motoneige de compétition. Toutes les équipes ou à peu près, sont basées ici, près des installations et aussi de nombreux sites de compétitions. C’est un gros avantage. »

Dernier droit    

Avec sa longue expérience, Tim Tremblay sait que le plus difficile reste à venir, d’ici à la fin de saison. Le classement est extrêmement serré, surtout lorsqu’on sait qu’il est possible d’accumuler jusqu’à plus ou moins 55 points dans une course.

La feuille de route de Tremblay est impressionnante avec plusieurs titres : champion en semi pro en 2009, champion pro en 2010 et 2012, 2e au classement de 2015 et 2016, 3e en 2011 et 2013. L’année 2014 est à oublier en raison de blessures.

C’est sans compter ses nombreux titres de championnat au Grand Prix de Valcourt, presque une dizaine, dont le tout dernier 2017 qu’il a remporté il y a à peine quelques jours.

En attendant, le p’tit gars de Sainte-Jeanne-d’Arc croise les doigts en promettant de tout donner afin de mettre la main sur le précieux trophée de la ISOC Racing 2017.

 

Partager cet article