Laurie Marceau accroche ses patins

Patinage de vitesse courte piste

Le patinage de vitesse courte piste a subi une lourde perte la semaine dernière lorsque l’excellente patineuse dolmissoise, idole des jeunes patineurs du club Opti-Vites et espoir olympique, Laurie Marceau, a annoncé son retrait de la compétition active.

Par Michel Tremblay

Dans un long communiqué, Laurie Marceau a mentionné qu’elle s’était remise en question depuis les derniers mois par rapport à son sport. Elle a avoué : « Le plaisir que j’avais l’habitude d’avoir était absent depuis le début de la saison. Je pris donc une pause pour me permettre de trouver une solution à ce problème. Avec un recul de deux mois, j’en suis venu à une conclusion, m’entraîner à un haut niveau de compétition ne me convient plus. Ces dernières années, mes priorités ont changé. À commencer par l’école qui prend une grande place. Si je continuais à patiner, il m’aurait fallu prolonger pour encore une autre année mes études collégiales en sciences nature. »

Elle ajoute également que le fait d’habiter à Montréal, loin de sa famille, de ses amies n’était pas chose facile. « C’est un choix que j’ai fait, car j’avais l’ambition de vouloir me rendre loin, de vivre mes rêves. Mes parents m’ont soutenu, vous m’avez soutenu, beaucoup de gens m’ont soutenu. Et, sans vous,  je ne me serais pas rendu aussi loin. » Laurie poursuit sa réflexion : « Le patinage de vitesse avait toujours été pour moi une source de plaisir et de fierté. J’ai grandi au travers de ce sport. Il m’a appris à écouter les conseils, à donner le meilleur de moi-même, à respecter les autres et les règles, à être organisée. J’y ai eu quelques peines et de nombreuses joies. Je suis heureuse des expériences que j’ai pu vivre. »

Décision difficile

La décision de se retirer de la compétition fut très difficile pour Laurie Marceau, mais, elle en était rendue à la croisée des chemins et choisir entre le patinage de vitesse ou la poursuite de ses études. On connaît maintenant son choix.

Athlète remarquable

Laurie Marceau aura été pour tous les jeunes et est encore un exemple de sagesse, de force morale et d’intelligence. Ses faits d’armes sont tellement nombreux qu’il serait trop long à énumérer. Elle fut la meilleure patineuse de sa catégorie au Canada et s’est distinguée sur le plan international. Elle a remporté plusieurs honneurs provinciaux. Que valent les honneurs ou la gloire, si on n’est plus heureux dans cela? Laurie Marceau a pris sa décision et on se doit de la respecter et lui souhaiter la meilleure des chances pour le futur.

(Le Journal Nouvelles Hebdo, un membre du groupe Transcontinental)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des