La saison de motoneige est à nos portes !

Par Janick Émond
La saison de motoneige est à nos portes !
(Photo : Courtoisie – Parc régional des Grandes-Rivières du lac Saint-Jean / Sophie Lavoie)

La nouvelle saison de motoneige est à nos portes et l’excitation est à son comble. Le club de Dolbeau-Mistassini et le club Coursier des neiges géant de Normandin s’attendent à connaitre une meilleure saison que l’an dernier.

« On espère connaitre une belle saison pour oublier celle de l’année passée qui avait été compliquée avec les restrictions sanitaires. L’accès aux relais était difficile, mais ça s’annonce bien mieux cette année, ça va être moins de casse-tête pour les motoneigistes », indique la présidente du club de Dolbeau-Mistassini, Marie Bérubé.

D’ailleurs, l’an dernier, l’accès difficile aux relais avait eu un impact sur le nombre de membres, qui avait baissé d’une bonne trentaine.

« Cette année, comme c’est moins compliqué, on s’attend à revenir à notre normale pour le nombre de membres, soit environ 600. La prévente des droits d’accès se poursuit jusqu’au 9 décembre. En date du 1er décembre, nous avions environ 340 inscriptions, ce qui est le nombre habituel. On s’attend à un blitz d’ici la fin de la prévente. »

Marie Bérubé croise aussi les doigts pour que les conditions métrologiques soient meilleures que l’an dernier.

« On a eu peu de neige lors de la dernière saison et ça nous a beaucoup nui. On a des sections, notamment entre Milot et Lamarche, où il n’y avait pratiquement pas de neige et nous avions dû fermer cette section. On espère donc un hiver avec beaucoup de neige ! »

Normandin

Denis Bernier, le président du club Coursier des neiges géant, espère grandement lui aussi à un hiver avec beaucoup de neige.

« On a déjà de bonnes précipitations au début décembre, donc on se montre optimiste. Normalement, d’ici la mi-décembre, la saison devrait officiellement s’amorcer », mentionne-t-il.

Il souligne également que les membres commencent à avoir très hâte d’enfourcher leur motoneige.

« Ils sont prêts ! Plus les jours avancent, plus on a de téléphones des gens pour avoir des informations. »

Tout comme l’an dernier, Denis Bernier s’attend à ce que le nombre de membres demeure stable.

« On a toujours environ entre 475 et 500 membres. On devrait encore cette année atteindre ce cap. »

En ce qui a trait aux sentiers, quelques travaux d’entretiens réguliers ont été effectués avant le début de la saison.

« Le gros changement, c’est à Saint-Thomas-Didyme. On a investi un 10 000 $ pour rétablir un droit de passage que nous avions perdu. On remercie beaucoup le propriétaire foncier de nous permettre de passer sur ses terres. »

De plus, les deux clubs de motoneigistes en question ont fait l’acquisition d’une surfaceuse neuve.

Partager cet article