La pluie s'invite au Challenge cyclisme des bleuets

La pluie s'invite au Challenge cyclisme des bleuets

VÉLO. La première édition du Challenge cyclisme des bleuets Desjardins a été couronnée de succès. L’évènement a eu lieu dimanche 31 août et attiré de nombreux spectateurs.

C’est sous une pluie torrentielle que les 365 coureurs ont pris part au départ très tôt le matin. Ce challenge s’étendait sur une distance de 205 kilomètres, ce qui en fait la plus longue distance à parcourir en une seule journée pour toutes les cyclosportives fédérées existantes au Québec. Il y avait également la boucle du 85 km.

En raison de la pluie, la sécurité du parcours n’a pas été affectée selon un agent de la Sûreté du Québec. Cet évènement a attiré de nombreux touristes de partout au Québec comme le résident de Montréal, André Côté, un policier à la retraite originaire d’Alma.

« C’est extraordinaire d’avoir eu la chance de pouvoir faire réellement le tour du Lac-Saint-Jean, c’est un dépassement de soi », affirme l’amateur de vélo de 55 ans.

Comme plusieurs des participants, M. Côté effectuait pour la première fois les 205 kilomètres qui ceinture le Lac-St-Jean d’un seul coup. Il participe à tous les grands événements de vélo au Québec et il qualifie le challenge comme l’un des plus beaux évènements auquel il a eu la chance de participer.

Selon un des membres du comité organisateur, Julie Desgagné, il n’y a eu aucun abandon et aucun accident. Les seules personnes qui ont arrêté le défi étaient pour des raisons mécaniques. « Nous avons eu de bons commentaires sur la logistique. Que ce soit, le choix des repas, les lieux de ravitaillements ou encore au niveau des encadreurs, tout le monde est venu nous féliciter », affirme Mme Desgagné qui mentionne que l’évènement a eu un bel impact économique dans le milieu.

Rôle de motivateur

L’ambassadeur de l’évènement était très heureux de s’avoir associé à Challenge cyclisme des bleuets. David Veilleux a eu la chance de circuler dans les différents pelotons et servir de motivateur auprès des cyclistes. Cela faisait quelques années qu’il n’était pas venu dans la région et c’est la première fois qu’il faisait le tour du lac en vélo.

Il est le petit fils de Colombe Veilleux et rappelons que des fonds seront remis à la Maison Colombe-Veilleux. « Je suis comme un bleuet au fond de moi et j’en suis très fier », déclare David.

Il a eu la chance de donner une conférence au Météore le samedi 30 août sur son parcours hors du commun. Il est le seul québécois à avoir pris part au Tour de France.

Partager cet article