Karina Montminy obtient son laissez-passer pour Calgary

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
Karina Montminy obtient son laissez-passer pour Calgary
Karina Montminy a obtenu son laissez-passer pour les Championnats canadiens juniors courte piste qui auront lieu sur l’anneau olympique de Calgary. (Photo courtoisie)

La Péribonkoise Karina Montminy sera l’une des 32 meilleures patineuses de sa catégorie à se rendre aux Championnats canadiens juniors courte piste, qui auront lieu du 29 novembre au 1er décembre, à Calgary.

L’événement se déroulera sur l’anneau olympique et permettra de déterminer les athlètes qui iront représenter le Canada aux Championnats du monde juniors de l’ISU ainsi qu’aux Jeux olympiques de la jeunesse.

« Mon objectif premier sera de m’amuser. Il va y avoir beaucoup de filles juniors qui sont fortes et comme ça sert à se qualifier pour les mondiaux et que seulement 4 ou 5 seront sélectionnées, je préfère ne pas trop me mettre de pression », avoue Karina Montminy.

La jeune patineuse de 18 ans, native de Péribonka, vit maintenant à Montréal et ne ménage pas ses efforts tant sur la glace que sur les bancs d’école. (Photo courtoisie)

Sherbrooke

La patineuse de 18 ans a obtenu son laissez-passer lors de la Coupe Canada 1, qui a été présentée dernièrement à l’aréna Eugène-Lalonde de Sherbrooke. En plus de réussir sa qualification pour Calgary, elle a vu ses temps personnels progresser significativement.

« J’ai amélioré mes temps de près d’une seconde au 500 m et j’ai terminé 9e. Au 1000 m, j’ai terminé 8e et j’ai amélioré mon temps d’environ 4 secondes. J’ai terminé la compétition au 12e rang chez les juniors. »

Montréal

Celle qui a commencé à pratiquer le sport à l’âge de 4 ans ne ménage pas les efforts au quotidien afin de faire partie de l’élite canadienne. Maintenant installée à Montréal, elle conjugue ses études avec ses nombreux entraînements sur la glace et en salle de musculation.

« Avec le Club de patinage de vitesse Montréal Ahuntsic, on a plusieurs entraînements : 6 fois par semaine et deux autres en musculation. Je vais au Cégep aussi dans le programme tremplin pour mes cours de base. »

« C’est beaucoup de gestion et j’aimerais ça, des fois, juste me concentrer sur le patin. Quand je pars en compétition, c’est dur de rattraper ce que j’ai manqué à l’école, mais je me débrouille bien et je suis capable de bien combiner le tout. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des