Du rêve à la réalité pour Jérémy Pelchat

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
Du rêve à la réalité pour Jérémy Pelchat
Fier d’avoir été repêché par l’équipe saguenéenne, Jérémy Pelchat s’inspire du parcours du petit joueur de la LNH, Johnny Gaudreau. (Photo courtoisie)

Lors du plus récent repêchage de LHJMQ le samedi le 8 juin dernier, au Centre Vidéotron à Québec, le Dolmissois Jérémy Pelchat a eu la chance d’être recruté par les Saguenéens de Chicoutimi. Le rêve devenait ainsi réalité!

À ses débuts dans le hockey mineur, le jeune hockeyeur, alors âgé de cinq ans, portait déjà fièrement le chandail des Sags.

« Je trouvais ça spécial que plus jeune j’ai porté ce chandail et maintenant, aujourd’hui je suis repêché par eux. C’est vraiment spécial! »

« C’est une étape importante. Quand j’ai entendu mon nom dans le Centre Vidéotron… je vais m’en rappeler toute ma vie! »

Sélectionné seulement en 13e ronde, au 217e rang, l’attaquant avait tout de même bon espoir d’être choisi au sein d’une équipe du circuit junior.

Celui qui portait déjà l’uniforme des Sags à l’âge de 5 ans croit en ses capacités et sait qu’il devra faire preuve de discipline. (Photo courtoisie)

« J’avais eu des rencontres avec les Saguenéens et aussi avec d’autres, comme Victoriaville et Val D’Or, mais oui c’est long attendre. J’ai attendu plus de cinq heures avant d’être repêché, mais je referais cette journée n’importe quand! J’étais avec ma famille et c’était très le fun. »

La suite

Bien conscient que le seul fait d’être repêché ne lui garantit pas une place dans l’équipe, il se promet de mettre les efforts nécessaires cet été pour arriver en bonne forme physique et prêt pour le camp d’entraînement.

« Ça implique beaucoup de travail au gym, une bonne nutrition et d’adopter une bonne attitude. C’est certain que l’équipe est déjà pas mal complète mais je vais tout faire pour y arriver. »

Celui qui jouait avec Les Élites de Jonquière dans le Midget AAA ne croit pas que son petit gabarit, 5 pieds 7 pouces et pesant 143 lb, nuira à ses chances et mise plutôt sur ses forces.

« Je suis un petit joueur rapide, travaillant qui bouge et qui transporte bien la rondelle. J’ai une bonne tête de hockey et je joue dans les deux sens de la patinoire. »

Yanick Jean

L’entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, confirme que le joueur devra utiliser ses atouts s’il veut se démarquer lors du camp d’entraînement qui débutera le 14 août.

« On veut voir jusqu’où il peut se développer. Il vient de la région. C’est un joueur qui doit travailler présence après présence et utiliser sa vitesse. La balle est de son côté! » Il ajoute cependant que les joueurs natifs de la région ont tendance à en donner un peu plus sur  la glace.

C’est bien entouré de sa famille que l’attaquant dolmissois a vécu ce repêchage 2019. (Photo courtoisie – Saguenéens)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des