Deux défaites en fin de semaine pour les Castors de Dolbeau-Mistassini

Deux défaites en fin de semaine pour les Castors de Dolbeau-Mistassini
Le gardien des Castors a dû se signaler.

Les Castors de Dolbeau-Mistassini ont disputé deux parties sur leur patinoire en fin de semaine sans pouvoir savourer la victoire.

Le vendredi 4 octobre, ils accueillaient les Jeannois d’Alma. Après avoir pris rapidement l’avance grâce au but de Raphaël Gauthier, les protégés de Simon Brassard ont vu les visiteurs les rattraper et prendre l’avance 2 à 1 après une période de jeu. Après deux périodes, le pointage était de 4 à 1. Olivier Perron et Olivier Laurendeau ont réussi deux buts pour les Castors en dernière période avant qu’un joueur des Jeannois ne compte dans un filet désert avec 58 secondes à faire au match et remportant la victoire au compte de 5 à 3.

Le dimanche 6 octobre, les Castors recevaient le National de La Baie. Ces derniers ont pris une confortable avance de trois buts après cinq minutes d’écoulées en deuxième période. On a ensuite assisté à un réveil des Castors qui ont réussi trois buts au dernier tiers de la partie par l’entremise de Mathieu Lambert, Vincent Maltais et Olivier Perron. Les deux équipes ont bénéficié de doubles avantages numériques sans en profiter. C’est finalement un but du National à 12:32 qui a conduit cette équipe à une victoire de 4 à 3 aux dépens des Castors.

Nombreuses punitions

La fin de cette partie va laisser des séquelles, de nombreuses punitions ayant été décernées après le son de la sirène annonçant la fin du match. Le style de jeu du National préconise des mises en échec continuelles et presque toujours à la limite de ce qui est toléré. Les Castors ont reçu 59 minutes de punition au cours de ce match, dont 35 minutes à la fin de la partie. Un ou deux joueurs devront donc regarder le prochain match du haut des gradins.

Quant au National, ses 89 minutes de punition, dont 61 à la fin, verront quatre de ses joueurs devoir s’expliquer. Des gestes disgracieux des joueurs du National, à la sortie, envers les spectateurs, s’expliquent mal de la part de jeunes adolescents qui viennent de remporter la victoire.

Partager cet article