Des canons à neige à la rescousse de Do-Mi-Ski

Photo de dhudon
Par dhudon
Des canons à neige à la rescousse de Do-Mi-Ski
Le chalet du centre plein air Do-Mi-Ski n’est ouvert que pour l’accès aux toilettes et pour les enfants qui veulent se réchauffer, 15 minutes tout au plus, à chaque fois. (Photo : Courtoisie)

Les centres de ski survivent encore une fois aux dernières mesures de la santé publiques, mais un peu plus de neige les aiderait pour les pentes de ski alpin.

Nouvelle encourageante, on annonce plusieurs centimètres au cours de la fin de semaine. Au centre plein air Do-Mi-Ski, la saison est toute jeune, n’empêche que les amateurs de ski de fond, de raquette et de fatbike sont déjà au rendez-vous.

Autre bonne nouvelle, la Ville de Dolbeau-Mistassini a décidé de faire l’acquisition de deux canons à neige, si ce n’est déjà fait au moment de lire ces lignes. Un premier canon à fabriquer de la neige artificielle devrait normalement être opérationnel. Un investissement total de tout près de 200 000 $.

Pour cet hiver, l’installation sera temporaire, en attendant des infrastructures complètes avec pompes et conduites d’eau permanentes dès l’hiver 2021-2022.

« Cela va permettre à Do-Mi-Ski de prolonger la saison de ski alpin et à la population de profiter de meilleures conditions de ski », indique le maire Pascal Cloutier qui rappelle que la Ville tablait sur ce projet depuis un certain temps.

Restrictions sanitaires

Avec la pandémie et en zone rouge, le chalet n’est pas à proprement dit, ouvert, il l’est uniquement pour l’accès aux toilettes et aux jeunes enfants pour s’y réchauffer, pas plus d’une quinzaine de minutes à la fois. Pas de service de restauration non plus.

Les gens doivent chausser skis ou raquettes à l’extérieur. Il est fortement suggéré d’acheter ses billets en ligne avant de vous rendre sur le site.

La période des Fêtes représente généralement 30 % du chiffre d’affaires annuelles à Do-Mi-Ski. Avec le peu de neige et la pluie qui a suivi aux Fêtes, ce sont autant de revenus perdus.

Responsable du centre plein Do-Mi-Ski, Jeannot Tremblay demeure tout de même confiant pour la saison qui s’amorce réellement. Il invite d’ailleurs la population à suivre l’évolution en temps de COVID-19 sur le site Facebook mis à jour pour informer en temps réel de tout changement.

On pense notamment aux horaires, surtout depuis l’imposition d’un couvre-feu à partir de 20h.

Pour les gens qui aiment la marche, il est suggéré de se rendre plutôt au Parc de la Pointe-des-Pères.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires