David Bouchard a reçu son invitation au Centre Marc-Gagnon

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
David Bouchard a reçu son invitation au Centre Marc-Gagnon
Le jeune David Bouchard s’entraîne une fois par semaine comme patineur-invité au Centre Marc-Gagnon, un centre d'entraînement régional à Saguenay. (Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)

Après deux ans d’efforts, David Bouchard a enfin été admis à titre de patineur-invité au Centre Marc-Gagnon de Saguenay.

« Ça faisait deux ans qu’il essayait et c’est grâce à sa détermination et son attitude qu’il a été parmi les 10 jeunes à être sélectionnés, même s’il ne faisait pas encore les temps réglementaires », affirme fièrement sa mère France Bergeron.

(Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)

Le jeune patineur de 16 ans n’entend pas s’arrêter là. Il est bien conscient que cela n’est qu’un début et qu’il doit saisir cette opportunité qui s’offre à lui.

« Là-bas, c’est vraiment spécialisé et je vais apprendre encore plus. Je vais avancer aussi au niveau technique. Au début, j’étais stressé car on patine avec des plus forts, mais je ne le suis plus maintenant. J’ai fait quelques pratiques avec eux. »

Le patinage de vitesse est un sport individuel et il sait qu’il doit lui-même améliorer ses temps s’il veut atteindre ses objectifs.

« Ça fait 5 ans que je patine et il faut toujours que je batte mes propres temps et si ça va mal, c’est un peu de ma faute, mais j’aime ça sortir de ma zone de confort », admet le patineur qui chausse les patins jusqu’à six fois par semaine.

Les parents

Ses parents Gervais et France le suivent dans cette aventure et tout en continuant de s’impliquer dans les activités quotidiennes du club les Opti-vites.

« On descend à Chicoutimi une fois par semaine, à tous les mardis soirs. Il y a les compétitions provinciales aussi. Oui, c’est du voyagement, mais c’est le prix à payer pour avancer », confie la mère.

« C’est du temps que l’on passe avec nos enfants et c’est du temps de qualité. On a des vies folles et le temps que l’on est sur la glace avec, c’est du temps juste pour lui », révèle celle qui désire aussi suivre avec son fils sa formation d’entraîneuse.

(Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des