Classique Notre-Dame-des-Anges : un match de hockey appelé à devenir une tradition

Classique Notre-Dame-des-Anges : un match de hockey appelé à devenir une tradition
Une expérience mémorable pour joueurs et spectateurs.

HOCKEY. L’école Notre-Dame-des-Anges a proposé un match de hockey unique, vendredi dernier à l’aréna du secteur Mistassini. Des adultes et des élèves se sont affrontés dans une partie endiablée aux allures de grande finale d’un important tournoi.

Tout l’école s’est déplacée au Complexe sportif du secteur Mistassini pour cette partie qui mettait aux prises 12 adultes et 15 jeunes de 5e et 6e année du primaire.

« Ce fut un match assez intéressant. Il y avait des pancartes dans les estrades, il y a eu introduction des joueurs et la partie s’est terminée 8 à 8. On a dû aller en tir de barrage et le dernier élève a marqué pour prendre la victoire dans un scénario hollywoodien », raconte le directeur de l’école, Francis Côté, qui avait lui-même enfilé les jambières pour garder les buts.

C’est d’ailleurs ce dernier qui a eu l’idée de mettre en branle un tel match. « J’avais déjà vécu un match semblable dans le temps et j’ai voulu le faire à nouveau. Avec Harold Veilleux, on a fait les équipes et grâce à Paul Morel et à la collaboration de la Ville, on a eu accès à l’aréna et à de l’équipement », explique Francis Côté.

Toute cette organisation visait évidemment à faire vivre un moment unique aux élèves, ce qui a été accompli haut la main. « Le but c’était de faire la promotion des sports, qui demeurent un élément essentiel à l’école. Oui, il y a des math et du français, mais il y a aussi du plaisir à être à l’école et ça passe notamment par les sports », affirme le directeur.

Forte de cette réussite, l’école Notre-Dame-des-Anges entend bien récidiver la saison prochaine avec un nouveau match opposant jeunes et adultes. « Ce sont le genre de choses qui développement le sentiment d’appartenance. On n’en fait pas assez des choses comme ça, dont les jeunes pourront se rappeler toute leur vie. L’an prochain, il y aura une autre Classique NDDA et on entend bien avoir un trophée fait sur mesure », de conclure Francis Côté. 

Partager cet article