Baseball et balle-molle : la pandémie cause des maux de tête

Denis Hudon
Baseball et balle-molle : la pandémie cause des maux de tête
(Photo : courtoisie)

Il n’y aura pas de baseball pour les jeunes cet été dans plusieurs de nos municipalités. Le scénario est différent pour la balle-molle, mais pour une clientèle adulte. La COVID-19 est venue sérieusement mélanger les cartes.

La petite ligue de baseball à Dolbeau-Mistassini, qui regroupe habituellement une cinquantaine de jeunes de 6 à 12 ans, prend une pause cet été.

« Habituellement, les jeunes commencent leur saison dès le mois de mai. Déjà, on approche la fin de juin. Avec la COVID-19 et tout ce que ça impliquerait tant sur le plan des mesures sanitaires que sur le plan de la mise en place des nouvelles façons de jouer, ce serait lourd. Dans ces conditions, on préfère annuler la saison estivale 2020 », dit Paul Morel, directeur sportif et de plein air à la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Chez les adultes, c’est la balle-molle. Une décision ne devrait plus tarder très longtemps.

« À ce temps-ci de la saison, la direction de la santé publique ne permet pas de disputer des parties. L’activité de balle-molle est pour le moment en suspens. Est-ce que la saison pourrait démarrer au début de juillet? On ne sait pas encore. Les adultes sont dans une ligue pour jouer des parties. On verra pour la suite des choses », termine Paul Morel.

À Normandin et Albanel

À Normandin, la Ville tient un sondage sur sa page Facebook pour mesurer l’intérêt des parents à y inscrire leurs jeunes au baseball cet été. Le sondage concerne aussi le soccer.

« Les règles du jeu et les mesures sanitaires viennent pas mal chambarder les choses. Avant de s’embarquer dans une telle aventure, on veut d’abord tâter le pouls des parents. On sera fixé cette semaine », dit Éric Bhérer, directeur des loisirs à la Ville de Normandin.

La saison, si elle a lieu, se déroulerait du 6 juillet au 14 août, avec des jeunes de 4 à 14 ans.

À Albanel, on considère la saison déjà trop avancée pour y tenir de la balle molle, dans le contexte de la pandémie. C’est ce qu’explique Jessica Lefebvre, responsable des loisirs à la Municipalité d’Albanel. Ils étaient une quarantaine de joueurs, de 5 à 14 ans, inscrits l’an dernier.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des