Route des légendes : un volet hivernal qui prend de l’ampleur

Route des légendes : un volet hivernal qui prend de l’ampleur

La pièce de Noël intitulée À la recherche du lutin joueur de tours sera présentée dans quatre localités de la MRC de Maria-Chapdelaine dans les prochaines semaines.

Crédit photo : courtoisie

Avec une série de huit spectacles de Noël dans autant de municipalités, la Route des légendes de l’auteur et metteur en scène Jimmy Doucet est en train de développer un volet hivernal inattendu.

Tout cela part du spectacle de Noël présenté depuis huit ans à Saint-Eugène-d’Argentenay. L’an dernier, le spectacle a été offert dans quelques localités additionnelles et cet hiver, l’équipe de la Route des légendes a été forcée de mettre un frein pour ne pas être surchargée.

« J’avais plus de demandes, mais rendu à huit représentations, j’ai dû mettre un frein, car mes comédiens ont d’autres occupations. Je pense que le spectacle de Noël est en train de devenir un petit happening et on devra se pencher dès l’an prochain sur une façon de pouvoir faire plus pour répondre à la demande », explique Jimmy Doucet.

Celui-ci ajoute qu’il est très heureux de pouvoir offrir à ses comédiens une opportunité de jouer pendant l’hiver, un moment qui est généralement plus calme côté théâtre.

La pièce

Cette année, le public est invité à partir à la recherche du lutin joueur de tours.

Le pirate de Noël Barbe Brune est mandaté par le père Noël pour retrouver le lutin catastrophe qui s’est échappé du pôle Nord. Il faut faire vite et le lutin n’est pas facile à trouver. Une foule de personnages imaginaires devront prêter main-forte à Barbe Brune s’il souhaite compléter sa mission.

Des huit représentations prévues dans la région, quatre auront lieu dans des municipalités de la MRC de Maria-Chapdelaine. La Route des légendes sera à Albanel le 24 novembre, à Saint-Eugène-d’Argentenay le 25 novembre et à Saint-Thomas-Didyme et Girardville le 2 décembre.

Été

Quant au volet estival de La Route des légendes, les différents spectacles proposés à l’été 2018 ont connu un achalandage record. Des nouveautés se pointent d’ailleurs à l’horizon pour l’été 2019.

« Ça commence à beaucoup débloquer et j’ai commencé à me former des gens pour m’assister à la mise en scène, car je ne veux pas empêcher le monde de travailler si je manque de temps. J’ai une équipe solide et on a de beaux développements qui s’en viennent pour le secteur. »

 

Poster un Commentaire

avatar