Quelles questions à poser à un avocat ?

PUBLIREPORTAGE
Quelles questions à poser à un avocat ?

Faites-vous face à des poursuites judiciaires ? Vous vous apprêtez à demander le divorce ? Vous démarrez une petite entreprise et avez besoin de conseils sur la meilleure façon de la structurer ? Quelle que soit votre situation particulière, il existe des dizaines de raisons pour lesquelles vous pourriez avoir besoin de faire appel aux services professionnels d’un avocat expérimenté.

Mais vous ne pouvez pas vous contenter du premier avocat qu’un ami vous recommande ou que vous trouvez sur Google. Il s’agit de trouver l’avocat idéal pour votre situation, et avec qui vous vous sentez à l’aise.

En tant que client, vous devrez mener des entretiens approfondis pour déterminer s’ils correspondent ou non à vos besoins précis. Si vous voulez vous assurer que le processus d’entretien est productif, il est essentiel de poser les bonnes questions avant de décider de faire appel à un avocat en particulier. À cette fin, voici quelles questions poser à un avocat lors d’une entrevue.

Êtes-vous un généraliste ou un spécialiste ?

Étant donné que le domaine juridique couvre un large éventail d’industries et de sujets, il est extrêmement rare de trouver un avocat qui connaît bien plusieurs aspects du droit. En règle générale, comme c’est le cas pour la plupart des professionnels, ils ont tendance à se spécialiser et à se concentrer sur un domaine juridique spécifique. Par exemple, un avocat peut se concentrer sur l’un des domaines suivants de la pratique juridique :

  • Droit de la faillite
  • Droit des affaires
  • Loi criminelle
  • Droit de la famille
  • Droit immobilier

Assurez-vous donc que l’avocat que vous embaucherez connait bien votre problématique.

Depuis combien de temps pratiquez-vous le droit ?

Il s’agit d’une question cruciale à poser à un avocat, car il faut des années de pratique pour qu’un avocat devienne un expert dans son domaine juridique. Par conséquent, il est essentiel que vous trouviez un avocat qui possède au moins 10 à 15 ans d’expérience en matière de litige, en particulier si vous prévoyez aller en justice. Il y a sans aucun doute toujours des exceptions à la règle générale, mais dans l’ensemble, vous voudrez un vétéran de votre côté; quelqu’un qui a combattu cent fois la même bataille et qui sait ce qui est nécessaire pour gagner.

Quelle est votre tarif et votre processus de facturation ?

Les coûts impliqués dépendront fortement des particularités de votre cas. Vous devez leur demander s’il y a un forfait ou si cela dépend de la situation. Les tarifs peuvent inclure :

  • Taux horaire
  • Tarif forfaitaire
  • Honoraires conditionnels
  • Ou autre.

Une fois que vous avez discuté de ceci, demandez une estimation du coût total. Bien que, dans de nombreux cas, il soit impossible de vous donner une évaluation exacte, un chiffre approximatif peut vous aider à déterminer si vous pouvez vous le permettre, puis à budgétiser en conséquence.

Qui d’autre dans le cabinet travaillera sur mon cas ?

Il y a généralement plusieurs autres personnes impliquées dans le traitement de votre cas, y compris d’autres avocats, avocats débutants et parajuristes. Si d’autres personnes sont impliquées (en particulier des membres moins expérimentés), confirmez que leurs heures seront facturées à un tarif inférieur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *