Les différents types de peinture : comment choisir ?

PUBLIREPORTAGE
Les différents types de peinture : comment choisir ?

Le département de peinture d’une quincaillerie présente un nombre impressionnant d’options à toute personne à la recherche d’un rafraîchissement pour ses murs. Et la prise de décision ne s’arrête pas une fois que vous avez sélectionné une teinte spécifique : vous serez également confrontés à des choix sur différents types de peinture : à l’huile ou à l’eau, apprêt, fini mat, coquille d’œuf ou lustré.

Les options de peinture d’aujourd’hui varient considérablement d’un pot à l’autre. Sans une compréhension de base des termes utilisés par les fabricants de peinture, il est difficile de savoir exactement quoi choisir. Pour savoir comment choisir parmi toutes ces options, voici quels sont les différents types de peinture.

L’apprêt

La plupart des projets de peinture murale commence avec un apprêt, une couche de base spéciale utilisée pour sceller une surface ou masquer l’ancienne couleur. L’apprêt est souvent blanc cassé ou gris, et est destiné à remplir les pores et à égaliser les surfaces. Dans les cas où un mur peint est recouvert d’une couleur qui n’est pas trop éclatante foncée, l’apprêt n’est pas toujours obligatoire.

En ce qui concerne les types d’apprêt pour peinture, la règle de base est facile à retenir : utilisez un apprêt à base d’huile sous la peinture à l’huile et un apprêt au latex sous la peinture au latex.

La peinture à base d’huile

Les peintures à l’huile, également appelées peintures à base de solvants, sont très durables. Si vous avez un coup de cœur pour une teinte que vous désirez conserver sur vos murs pendant des années, vous pouvez économiser de l’argent en optant pour une peinture à l’huile.

Sa résilience la rend également idéale pour les moulures, car les plinthes et les portes ont tendance à subir plus de contacts quotidiens que les murs, et les peintures à l’huile peuvent résister à des abus considérables sans usure. Toutes les peintures à l’huile prennent des heures de plus à sécher que les alternatives à base d’eau, mais, en fin de compte, vous échangez un jour ou deux supplémentaires de temps de projet contre quelques années supplémentaires en durabilité avant d’avoir besoin d’une nouvelle couche.

La peinture à base d’eau

Les peintures à base d’eau, plus communément appelées peintures au latex, sont légèrement moins durables que les peintures à l’huile, mais les avantages sont triples : elles sèchent plus rapidement, se nettoient plus facilement et dégagent une odeur moins nocive que les peintures à l’huile. Alors que leurs homologues à base d’huile peuvent prendre jusqu’à 16 heures pour sécher entre les couches, même dans des conditions parfaites (non humides et bien ventilées), la peinture au latex permet de terminer un projet de peinture souvent à l’intérieur d’une même journée, ce qui en fait le choix le plus courant pour les travaux de peinture intérieure.

Les différents finis

Les noms des nombreux finis varient selon le fabricant de peinture, mais généralement, on retrouve 3 finis populaires :

Le fini mat est le fini le moins réfléchissant et il a une texture veloutée. Il aide à masquer les imperfections des murs et des plafonds. C’est le moins lavable des finis.

Le fini coquille d’œuf a une certaine réflectivité et offre une bonne durabilité. Il est fréquemment utilisé dans les cuisines et les salles de bains.

Enfin, le fini semi-lustré est généralement réservé aux cuisines, portes, moulures, et aux salles de bains. Il est très durable et résiste à de multiples nettoyages.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *