Le Cégep de St-Félicien c’est … De la formation générale pour élargir les horizons

Par Rédaction
Le Cégep de St-Félicien c’est … De la formation générale pour élargir les horizons
Le Penseur de Rodin. (Photo : Courtoisie. )

Pourquoi une future infirmière doit-elle lire l’Allégorie de la caverne de Platon et le Bourgeois gentilhomme de Molière? En ces temps de pénurie d’employés, devrait-on abréger le temps des études? La question est légitime et la réponse s’étendra sur quelques chroniques.

Les programmes d’études collégiales sont constitués d’une formation spécifique et d’une formation générale. La formation spécifique concerne directement le domaine d’études choisi par l’étudiant contrairement à la formation générale. Elle comporte des cours de philosophie, de littérature, d’anglais et d’éducation physique. Même si ces disciplines peuvent ne pas concorder avec les préférences premières de certains étudiants, elles n’en demeurent pas moins des plus pertinentes.

Notre système d’éducation doit certes répondre aux exigences du marché du travail, mais aussi développer le plein potentiel de ses utilisateurs. Ce n’est pas tout le monde qui a eu l’occasion de discuter de politique ou d’une œuvre d’art dans son milieu familial. Bien peu de nos étudiants ont déjà pratiqué le ski de fond ou le canot, mais ils le pourront au Cégep de Saint-Félicien. Ces perspectives nouvelles enrichissent la vie des étudiants et rejoignent l’idéal d’un esprit sain dans un corps sain.

La formation générale développe des compétences fondamentales qui seront utiles tout au long d’un parcours professionnel. Bien penser, bien écrire, être en santé, être bilingue et curieux sont les sources des autres apprentissages. la formation générale ouvre les portes qui se présenteront inévitablement lors d’une carrière.

Une autre intention de la formation générale est la constitution d’un fonds culturel commun. Il s’agit de constituer un socle de savoirs sur lequel nous pouvons nous reposer afin de mieux nous comprendre. Une démocratie saine exige que l’on puisse s’entendre sur un certain nombre de principes et de « vérités » et c’est ce qu’offre le fonds culturel commun.

Pourquoi Platon et Molière? Pour que chaque étudiant puisse vivre une vie à son plein potentiel et s’adapter aux aléas du marché du travail sans devoir revenir constamment aux études. Lors des prochaines semaines, chacune des disciplines de la formation générale vous sera présentée.

Par Luc Bouchard, enseignant à la formation générale

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires