Gaston Hébert: un homme engagé, passionné et… visionnaire!

Gaston Hébert: un homme engagé, passionné et… visionnaire!
Daniel Hébert, Gaston Hébert, Richard Hébert et Jean-François Beaudry. (Photo: Gracieuseté) (Photo : (Photo: Gracieuseté))

Gaston Hébert, fondateur de la Maison funéraire Hébert et fils, célèbre plus de 60 ans de service, au sein de son entreprise. Il est qualifié, par les siens, d’homme d’affaires avisé, de visionnaire, engagé au sein de sa communauté, pour laquelle il a un profond attachement.
À 88 ans, M. Hébert ne se voit pas du tout mettre fin à son implication au sein de l’entreprise familiale, pour laquelle il a donné tant d’années de sa vie.
«La chaise berçante n’est pas le remède à tous les maux! Tous les matins, je rentre à 9h30 à la maison funéraire. C’est un passe-temps et une passion pour moi et en plus, ça me garde en forme», lance le fondateur, qui en effet, ne fait pas du tout son âge!
M. Hébert croit d’ailleurs être l’un des directeurs funéraires les plus âgés du Québec!
HISTORIQUE
Dès l’âge de 14 ans, Gaston Hébert entre sur le marché du travail et commence déjà à réaliser des économies. Un an plus tard, celles-ci lui permettent de faire l’acquisition de terrains et de bâtisses. À 16 ans, il rejoint le commerce de vente de meubles et de services ambulanciers et funéraires de Charles-Arthur Gauthier.

Le premier bâtiment où l’on retrouvait le commerce de vente de meubles, de services ambulanciers et de services funéraires de M. Charles-Arthur Gauthier. (Photo : Gracieuseté)

Au fil du temps, M. Hébert gravit les échelons et devient l’homme de confiance de son employeur, alors député créditiste, à la Chambre des communes à Ottawa.
En 1987, il fait l’acquisition de l’entreprise C.A. Gauthier. En 2002, il achète la Maison Marcel Dion de Normandin et en 2006, la Maison Desbiens et frères de Métabetchouan.
Aujourd’hui, son entreprise compte une cinquantaine d’employés, répartis dans trois maisons funéraires et plus d’une dizaine de résidences funéraires. L’entreprise unit également plusieurs membres de la famille Hébert, dont le fils de Gaston et ses petits-fils. Le visionnaire se dit fier de pouvoir contribuer à l’économie locale et embaucher des gens d’ici!
CONTRASTE IMPRESSIONNANT 
Quand Gaston Hébert remonte dans ses plus lointains souvenirs, au début de sa carrière, il ne peut que constater que la différence entre les cérémonies funéraires d’hier et d’aujourd’hui, est impressionnante.
«C’est le jour et la nuit! Les coutumes ont tellement changé. Je pense notamment aux veillées mortuaires, qui se tenaient directement dans les maisons. On se rendait avec des chevaux et l’embaumement se faisait directement sur place», raconte l’octogénaire.
Il note également que, de nos jours, l’incinération est maintenant une technique beaucoup plus utilisée, à la hauteur de 70 à 80%.
Bien que certaines choses aient bien changé, M. Hébert soutient que le deuil demeure une rude épreuve, dans laquelle son équipe vous accompagne avec respect et compréhension.
Maison funéraire Hébert et fils, à Dolbeau-Mistassini. (Photo: Gracieuseté)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires