Un projet de camping équestre à Sainte-Jeanne-d’Arc

Un projet de camping équestre à Sainte-Jeanne-d’Arc

Donald Fleury et Suzie Nadeau veulent développer un camping équestre à Sainte-Jeanne-d’Arc.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Sainte-Jeanne-d’Arc pourrait bien accueillir le quatrième camping équestre au Québec, à l’été 2018. Donald Fleury et Suzie Nadeau, deux passionnés de chevaux, travaillent à finaliser leur projet, dans lequel ils investiront tout près de 300 000 $.

Un camping équestre, c’est un endroit où des propriétaires de chevaux viennent camper avec leurs bêtes et où ils pourront prendre du bon temps, en s’adonnant à leur passion pour l’équitation.

L’endroit possédera des installations adaptées pour les chevaux, en plus des facilités nécessaires pour les campeurs.

Au départ, les deux promoteurs visent à avoir 14 places à leur camping équestre.

Ambiance western

«On veut vraiment un endroit à thématique western. On va bâtir un saloon thématique en bois, comme à l’époque, pour le camping. On souhaite pouvoir débuter la construction au printemps et être prêts pour l’été», explique Donald Fleury.

Celui-ci précise que le projet, qu’il mène avec sa conjointe, Suzie Nadeau, est bien avancé et pourra aller de l’avant, dès que les dernières ficelles seront attachées pour assurer le financement.

«La MRC, avec Philippe Cordeau et Christian Hudon, nous donne un gros coup de main. Aussitôt qu’on obtient les réponses qu’on attend pour le financement, on débute les travaux.»

Plusieurs atouts

10Pour leur projet, Donald Fleury et Suzie Nadeau utiliseront le site de l’ancien Centre plein air Fleury, qui a appartenu, autrefois, au père de Donald.

L’endroit est situé sur la propriété de Donald Fleury et comporte un étang de pêche ensemencé et de nombreux sentiers. Les férus d’équitation y trouveront leur compte, croit-il, mais aussi la population en général, qui souhaite venir passer un bon moment et taquiner le poisson dans l’étang.

«C’est vraiment un bel endroit et ce fut très populaire à l’époque. On a remis ça en état et avec le saloon qu’on va construire, on aura une bâtisse pour accueillir les gens. L’hiver ce sera un relais de motoneige, car les sentiers passent tout près, sur le bout de mon lot.»

De plus, les visiteurs, qui arrivent avec leur monture, auront la possibilité de se rendre au village de Sainte-Jeanne-d’Arc, ainsi qu’au bar Le Nordique, dans le secteur Mistassini, via un réseau de sentiers bien identifiés.