Polyvalente de Normandin : développer une culture de basketball

Polyvalente de Normandin :  développer une culture de basketball

Les Kodiak de la Polyvalente de Normandin de l’équipe de basketball sont sur une belle lancée.

Crédit photo : courtoisie - RSEQ

Nouveau depuis trois ans seulement, le basketball à la Polyvalente de Normandin n’a pas mis de temps à faire sa place dans le circuit scolaire régional, avec un championnat remporté l’an dernier avec les Kodiak en catégorie benjamine, qui regroupe des élèves de 1re et de 2e secondaire.

« En ce début d’une troisième saison, on est sur une belle lancée. Il faut développer une culture de basketball comme c’est le cas pour le volleyball chez nous », dit l’entraîneur des Kodiak chez les benjamins et les juvéniles, François Potvin.

À sa première année, l’équipe benjamine avait remporté le bronze.

Évoluant en division 3, les Kodiak alignent trois filles en benjamin et deux autres en juvénile, cette dernière catégorie étant composée de jeunes de 3e, 4e et 5e secondaire.

Le calendrier régulier est de 12 parties pour les benjamins et de 15 parties pour les juvéniles.

L’entraîneur souhaiterait compter plus de filles dans ses équipes, mais cela viendra avec le temps. Peut-être aussi qu’un jour il y aura suffisamment de filles inscrites pour former une équipe toute féminine à la Polyvalente de Normandin. François Potvin préfère y aller lentement, mais sûrement.

Un excellent bassin au primaire

Le basketball scolaire étant encore tout jeune à la Polyvalente de Normandin, le recrutement ne se fait pas encore tout naturellement. Heureusement, plusieurs écoles primaires du territoire de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets pratiquent le mini-basket.

Pour François Potvin, c’est un excellent point de départ pour le recrutement lorsque ces jeunes franchissent le pas du primaire au secondaire.

« Ils ont déjà la piqûre pour le basket. Ça permet de garnir un peu notre banque de futurs joueurs et joueuses en basketball à leur arrivée à la polyvalente. Puis il y a notre programme exclusif en musique-études qui constitue aussi un potentiel de recrutement. »

Les jeunes inscrits au basketball de la polyvalente disposent de deux séances de pratique par semaine à raison de deux heures chacune. C’est sans compter les parties disputées les fins de semaine et par la suite les séries de championnat.

Poster un Commentaire

avatar