Pénurie de main-d’oeuvre : des solutions existent, mais encore faut-il les connaître

Pénurie de main-d’oeuvre : des solutions existent, mais encore faut-il les connaître

Jean-Philippe Dufour est l’un des organisateurs du panel sur les solutions à la pénurie de main-d’œuvre.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

La pénurie de main-d’œuvre demeure un enjeu de taille pour le territoire. La Chambre de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini propose de s’y attaquer avec des solutions à court terme, lors d’un panel de discussions axé sur cette réalité.

L’événement, qui se tiendra le 17 mai, au Météore Pub et Spectacles, réunira divers organismes dont les services sont susceptibles de répondre aux besoins des employeurs.

« Ce que l’on veut, c’est créer un événement positif et constructif, où on apportera des solutions à court terme et des solutions alternatives aux entreprises », explique Jean-Philippe Dufour, l’un des organisateurs et membre du c.a. de la CCIDM.

Ce dernier précise que souvent, les entrepreneurs peuvent, en quelque sorte, se retrouver dans leur bulle dans la gestion courante de leur entreprise et qu’ils ne sont pas nécessairement au fait des services offerts dans leur milieu.

« Parfois, une entreprise va dérouler le tapis rouge pour tenter de séduire des employés potentiels, alors que le CJE, juste à côté, a un programme pour ça! »

Chaque organisme présentera succinctement ses programmes et une période d’échanges suivra.

Alternatives

L’activité vise donc à créer des maillages pertinents entre les besoins de main-d’œuvre des entreprises et les services offerts localement, mais aussi d’explorer des solutions alternatives.

À titre d’exemple, le Centre de santé mentale l’ArrimAge offre un programme d’intégration en milieu de travail pour sa clientèle.

« On n’y pense pas nécessairement, mais un tel programme peut combler des besoins. De plus, la directrice de l’ArrimAge m’expliquait que ces gens-là sont des employés très loyaux qui se valorisent beaucoup dans leur travail. »

Stratégie

Jean-Philippe Dufour précise que cette activité s’inscrit en complément avec les orientations de la stratégie de main-d’œuvre qui sera bientôt dévoilée. Les efforts déployés dans le projet de centre entrepreneurial vont aussi en ce sens.

« Personnellement, ça me crève le cœur de voir que nos entreprises sont davantage en mode consolidation et freinent leur croissance en raison de la pénurie de main-d’œuvre. On peut y faire quelque chose en leur montrant quelles sont les solutions. »

Poster un Commentaire

avatar