Des organisations se regroupent pour une meilleure gestion

Des organisations se regroupent pour une meilleure gestion

Dave Lamontagne.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Le Club de golf de Dolbeau-Mistassini, le Centre plein air Do-Mi-Ski, le Centre civique Desjardins et l’Association du soccer mineur de Dolbeau-Mistassini ont décidé de réunir leurs ressources pour se doter d’un coordonnateur commun.

« Mon travail est d’accompagner chacun des organismes d’un point de vue opérationnel et en aidant les quatre conseils d’administration. Ce n’est pas une fusion, les quatre organisations vont continuer de fonctionner sur la base du bénévolat », explique Dave Lamontagne, qui a été embauché comme coordonnateur.

Entré en poste le 30 octobre, celui-ci entend scruter de près les façons de faire des quatre organisations et tenter de dégager des synergies qui permettront de générer des économies, puisque le volet financier demeure un enjeu de premier plan.

« Par exemple, j’ai plusieurs restaurants alors est-ce que c’est possible de mieux gérer mes inventaires entre les différentes saisons?  Je vais voir s’il y a des choses que l’on peut regrouper ou fusionner pour le bienfait des quatre organismes. »

Do-Mi-Ski

À court terme, avec la saison hivernale à nos portes, c’est le Centre plein air Do-Mi-Ski qui est dans la situation la plus difficile. Le site avait été relancé par un nouveau c.a. l’an dernier, après plusieurs démissions.

« Il y a un défi financier qui est très important, mais je pense qu’il y a un bel avenir pour ce site. Il y a beaucoup d’achalandage et nos gens sur le terrain sont vraiment très dévoués. Le potentiel est là, on doit mieux se structurer et bien communiquer ce qu’on a à offrir. »

Centre civique et Club de golf

Le Centre civique, qui abrite le club de curling, et le Club de golf sont dans une situation similaire, estime Dave Lamontagne. Les deux organisations ont réalisé des investissements importants au cours des dernières années et la structure en place est solide, croit-il.

« Ce sont des organisations bien administrées. Le défi, c’est d’augmenter le membership, qui améliorera le financement. Mon travail sera de trouver de nouvelles façons de faire pour amener une relève et potentiellement de rentrer dans les écoles pour faire connaître ces sports. »

Soccer

Quant à l’Association du soccer mineur, celle-ci est en très bonne santé et n’a pas à gérer des infrastructures majeures comme le font les trois autres organisations. La présence du coordonnateur permettra de soulager les bénévoles de différentes tâches et d’amener un peu plus de support dans la gestion au quotidien des activités.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar