Transformation du bleuet des PME aux retombées importantes

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Transformation du bleuet des PME aux retombées importantes

Bien que 95% du bleuet soit destiné aux usines de congélation, les entreprises qui se spécialisent dans un autre type de transformation se démarquent par le ratio emplois créés et nombre de livres transformées.

C’est le cas de Nutrableu, de la Chocolaterie des Pères Trappistes, des Délices du Lac-Saint-Jean, de Bleuet Nordic et quelques autres. Ces entreprises transforment entre 5 et 8 millions de livres et créent ou consolident plus de 175 emplois saisonniers.

Chez Nutrableu, 800 000 livres de bleuets ont été conditionnés à l’usine de Normandin pour la vente du fruit frais à travers le Québec dans les IGA. L’usine a une capacité de 1,5 million de livres et génère 100 emplois sur une période de 6 semaines.

« C’est très intense comme période de récolte et transformation. La logistique est très importante pour livrer les quantités promises. La demande est très forte, mais on doit composer avec la production dans les bleuetières. Cette année, le gel a stoppé notre saison rapidement », explique Martin Villeneuve, un des coactionnaires.

Bleuet Nordic

Chez Bleuets Nordic, ce sont entre 4 et 7 millions de livres de bleuets qui sont transformées en quatre différents produits de bleuets déshydratés. Plus de 80% de la production est destiné à l’exportation.

Environ 25 personnes travaillent aux installations de Dolbeau-Mistassini

Trappistes

Les bleuets enrobés de chocolat de la Chocolaterie des Pères Trappistes sont un véritable produit de niche et nécessitent une attention particulière.

Ce sont 70 cueilleurs qui ont ramassé à la main les 30 000 livres de bleuets de la production 2019.

« Ça fait tourner notre usine pendant sept semaines. Il faut transformer les bleuets la journée qu’ils sont cueillis puisque la durée de vie du produit sur les tablettes est de 14 jours. Il faut aussi s’assurer que notre réseau de distribution soit très efficace », mentionne le directeur général, Dominique Genest.

Il y a donc une trentaine d’employés qui s’affairent aux différentes étapes qui mènent à la livraison des 140 000 boites expédiées partout au Québec.

60 000 tartes

Aux Délices du Lac-Saint-Jean d’Albanel, ce sont 150 000 livres de bleuets qui sont transformées par année. La plus grande proportion sert à la fabrication des 60 000 tartes qui sont vendues dans les IGA au Québec.

Les autres quantités de bleuets servent à la confection des tartinades, confitures, sirops et autres produits. Il y a six employés qui travaillent à l’atelier-boutique et trois personnes fabriquent les tartes chez le partenaire d’affaires PAG.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des