Secteur public: grève dans l'ensemble du Québec

Secteur public: grève dans l'ensemble du Québec

NÉGOCIATIONS. La plupart des écoles, établissements de santé et ministères québécois sont touchés par une grève des employés de l’État aujourd’hui, alors que le front commun tient une grève d’une journée et que la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) amorce une séquence de trois journées de grève consécutives.

Le front commun intersyndical, qui représente 400 000 des 500 000 employés de l’État, en est à sa quatrième journée de grève aujourd’hui, mais cette fois-ci, elle se tient dans l’ensemble du Québec, non plus région par région.

Le front commun n’a pas renoncé à sa journée de grève, bien que des ententes de principe sectorielles aient été conclues, au cours des derniers jours, par ses syndicats membres représentant les employés du soutien scolaire, des fonctionnaires et ouvriers, ainsi que des professeurs de cégep.

Hier, une autre entente est intervenue, cette fois à la table sectorielle de la santé et des services sociaux des syndicats affiliés à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec. Cet accord concerne 35 000 travailleurs.

Les négociations se sont poursuivies mardi avec le gouvernement du Québec. C’est à la table centrale, où sont négociés les salaires et le régime de retraite, que les progrès se font attendre, ont rapporté plusieurs syndicats.

« […] même s’il y a eu au cours des derniers jours des ententes sectorielles qui sont importantes à souligner, il n’y a toujours pas de changement, pas de nouveau au niveau de la table centrale sur les paramètres salariaux et la retraite», a commenté la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot.

La CSQ représente notamment les deux tiers des enseignants du primaire et du secondaire, soit 73 000 d’entre eux, des professionnels de l’éducation, des employés du soutien scolaire ainsi que des professeurs de cégep.

De son côté, la FAE, qui représente l’autre tiers des enseignants du primaire et du secondaire, débraiera aujourd’hui, jeudi et vendredi dans 800 écoles de certaines régions, dont Montréal, Laval et l’Outaouais.

Les établissements de santé seront également touchés par la journée de grève unique du front commun. Toutefois, les services essentiels y seront assurés, comme l’exige le Code du travail.

Au Syndicat de la fonction publique du Québec, la présidente Lucie Martineau a précisé au cours d’une entrevue que ses membres débraieront dans l’ensemble des ministères comme Emploi et Solidarité sociale, Transports, Environnement, Agriculture, sans compter des organismes comme la CSST ainsi que l’Agence du revenu du Québec.

Mais là encore, les services essentiels seront maintenus.

Le premier ministre Philippe Couillard a déploré le fait que le front commun et la FAE mettent à exécution leur mandat de grève alors que des ententes sectorielles ont été conclues. «Je trouve ça assez regrettable. De l’avis de tout le monde, il y a d’importants progrès qui se font aux tables de négociation», notamment au chapitre de la relativité salariale pour les professeurs de cégep et pour les infirmières.

Source:La Presse Canadienne

Partager cet article