Réseau des garderies : les parents appelés à l'aide

Réseau des garderies : les parents appelés à l'aide
garderie

GARDERIES. L’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) souhaite mobiliser les parents afin de convaincre le gouvernement de Philippe Couillard de la nécessité de préserver le réseau de garderies accessibles et abordables.

Un vaste rassemblement sera organisé le 9 novembre à la place des Festivals, à Montréal. Des milliers de parents sont attendus. D’autres manifestations se dérouleront dans les autres régions du Québec.

Une pétition est par ailleurs en ligne sur le site de l’Assemblée nationale pour assurer la sauvegarde de la politique familiale du Québec.

L’AQCPE redoute que le gouvernement impose une « hausse dramatique » des tarifs des garderies. « On craint qu’on double les tarifs et que ce soit l’équivalent de payer une hypothèque, a dit le directeur général de l’AQCPE, Louis Sénécal. Ça serait donc un luxe d’avoir un enfant.

La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a confié à l’AQCPE qu’elle voulait «ébranler les piliers du temple». «Elle nous a dit qu’on avait raison d’être inquiet, a rapporté M. Sénécal. Si elle a le culot de nous le dire à nous, imaginez ce qu’elle dit quand elle est avec le président du Conseil du trésor, qui doit trouver le moyen de faire des coupes.»

Avant de prendre une décision sur le réseau des garderies, la ministre de la Famille entend toutefois prendre connaissance des recommandations de la Commission de révision des programmes. «Ce réseau a le droit d’exister, mais ça ne doit pas nous empêcher d’innover ou d’optimiser le réseau pour les familles», a indiqué l’attachée de presse de Mme Charbonneau, Hélène Sauvageau.

Journal Métro

Partager cet article