L’Opération Bélier est lancée aux quatre coins du Québec

L’Opération Bélier est lancée aux quatre coins du Québec
Alain Dion et François Lafond.

INDÉPENDANCE. Des bénévoles qui militent pour l’indépendance du Québec ont lancé officiellement l’Opération Bélier, hier, dans plusieurs régions du Québec.

En référence au logo du Ralliement pour l’indépendance du Québec (RIN) de Pierre Bourgault, l’Opération Bélier amène des bénévoles à parcourir les rues de différentes villes de la province pour rencontrer les gens chez eux et échanger sur la question de l’indépendance du Québec.

« Oui nous avons nos arguments pour promouvoir l’indépendance, mais nous voulons aussi être à l’écoute des gens pour recueillir leur opinion, connaître par exemple leurs craintes, etc. Nous prenons en note les idées des personnes que nous rencontrons », explique le coordonnateur de l’Opération Bélier pour la section de Rimouski, Alain Dion.

Lancée sous forme de projet-pilote l’an dernier à Montréal, l’Opération Bélier a pour but de ramener le débat sur l’avenir politique du Québec sur la place publique et dans les foyers. L’Opération relie également à la question nationale les enjeux qui concernent directement les Québécois aux plans identitaire, social, économique et environnemental.

L’Opération Bélier n’est pas exclusive à un parti, mais elle réunit principalement des bénévoles qui militent dans les trois partis politiques indépendantistes reconnus : le Parti québécois, Québec solidaire et Option nationale. Le porte-à-porte se répétera de façon régulière.

La journée du lancement de l’Opération Bélier culminera avec le spectacle « Entêtés d’avenir » qui a mis en vedette, à Montréal, le groupe Loco Locass et le chanteur Alexandre Belliard.

Partager cet article