L’Isle-Verte poursuivie par la résidence du Havre

L’Isle-Verte poursuivie par la résidence du Havre

Les propriétaires de la résidence du Havre, qui a été réduite en cendres cet hiver par un incendie meurtrier, ont déposé une poursuite pour 3,8 M$ contre la municipalité de l’Isle-Verte.

Roch Bernier, Irène Plante et leur assureur reprochent des dizaines d’«erreurs lourdes et grossières», alourdissant ainsi le bilan des victimes, qui est monté à 32.

«Les préposés de la municipalité ont omis de poser les gestes qu’il était de leur devoir d’accomplir pour pareille catastrophe, faisant ainsi preuve d’une insouciance démesurée et téméraire à l’égard de la vie d’autrui, particulièrement celle des personnes âgées dans la résidence du Havre», est-il écrit dans leur requête déposée hier.

M. Bernier assure avoir demandé un plan d’urgence pendant cinq ans à la municipalité, mais que rien n’avait été mis en place.

Les deux propriétaires affirment également qu’un seul camion du service d’incendie est arrivé sur les lieux dans les 15 minutes suivant l’appel d’urgence, puis qu’il a fallu «plusieurs minutes additionnelles» pour qu’un autre camion arrive.

Selon la poursuite, les deux camions manquaient également d’équipements nécessaires, comme des échelles, pour sauver les personnes emprisonnées dans le brasier à l’intérieur de la résidence.

Le montant que les propriétaires réclament comprend les dommages causés à la résidence du Havre, à l’intégrité physique et psychologique des plaignants, ainsi que l’hypothèque.

L’enquête de la Sûreté du Québec est toujours en cours pour déterminer ce qui a causé l’incendie.

TC Media

Partager cet article