Les libéraux s’en prennent aux plus vulnérables, dénonce Québec Solidaire

Les libéraux s’en prennent aux plus vulnérables, dénonce Québec Solidaire
Françoise David

POLITIQUE. Québec solidaire (QS) dénonce les compressions budgétaires du gouvernement de Philippe Couillard qui affectent les emplois occupés par des personnes vulnérables.

«Le gouvernement libéral, qui se targue d’être le gouvernement de l’emploi, est un gouvernement destructeur d’emploi», a lancé mercredi la co-porte-parole de QS, Françoise David.

Au cours de l’été, des organismes à but non lucratif, des coopératives et des entreprises d’économie sociale ont appris que leur subvention provenant du programme Subventions salariales était réduite. De ce fait, le Théâtre Parenthèse a dû laisser partir son chargé de projet alors qu’il restait une année à son contrat de travail. Santropol Roulant a dû faire de même avec un responsable de financement qui devait faire en sorte que l’organisme devienne moins dépendant aux subventions gouvernementales.

Le programme Subventions salariales permettait à ces organisations d’embaucher une personne pendant près de deux ans, en couvrant en tout en partie son salaire. Pendant ce temps, elles tentaient trouver les revenus nécessaires pour qu’elle conserve son poste. La nouvelle mouture du programme prévoit un soutien de seulement 30 semaines.

Québec Solidaire ignore l’ampleur des compressions touchant au programme Subventions salariales. En 2013-2014, son enveloppe contenait 56,9M$. Les Corporations de développement économique communautaire de Montréal ont établi que les pertes pour la métropole atteignent 600 000$. Métro a communiqué avec le cabinet du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale pour connaître le montant des coupes. Au moment de mettre en ligne, personne n’avait rappelé.

Partager cet article