Le nombre de volontaires est suffisant pour tester le vaccin

Le nombre de volontaires est suffisant pour tester le vaccin
ebola

EBOLA. Les centres de recherches américains qui doivent tester le vaccin canadien contre le virus Ebola affirment que le nombre d’adultes en santé volontaires est suffisant pour amorcer les essais.

Le colonel Shon Remich de l’institut Walter Reed précise que les volontaires proviennent du milieu scientifique, mais de la communauté en général. « Beaucoup de gens veulent faire partie de la solution », lance-t-il.

Actuellement, 78 doses du vaccin sont réservées pour cet essai. Certains des volontaires recevront le vrai vaccin et d’autres un placebo.

Ce vaccin a été conçu à partie d’une protéine fabriquée par le virus Ebola. Les scientifiques sont convaincus que son injection provoquera la production d’anticorps qui seront résistants au virus Ebola. Toutefois, pour les tests, les volontaires ne seront pas mis en contact avec le virus mortel. On utilisera plutôt un pathogène beaucoup plus doux et non mortel.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes qui ont contracté le virus Ebola depuis le début de l’épidémie en Afrique de l’Ouest a maintenant dépassé le plateau de 10 000.

TC Media

Partager cet article