L'avenir des commissions scolaires dépendra des prochaines élections

L'avenir des commissions scolaires dépendra des prochaines élections

ULTIMATUM. Les prochaines élections scolaires, le 2 novembre, décideront du sort des commissions scolaires québécoises.

Le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, a été catégorique vendredi: le taux de participation aux élections scolaires doit considérablement augmenter, sinon des mesures seront prises.

M. Bolduc l’a affirmé haut et fort au lancement de la campagne électorale, en compagnie de la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) Josée Bouchard.

Cette dernière a avoué que cela ajoutait du poids sur l’Épée de Damoclès pendant dangereusement au-dessus de la tête des membres, mais elle croit que plus de gens s’intéresseront dorénavant à la démocratie scolaire.

Le taux moyen de participation au Québec s’élevait à 7,8% aux dernières élections scolaires, en 2007. Dans les grands centres urbains, on parlait de 4 à 5%.

 

TC Media

Partager cet article