Journée de rassemblement pour des centaines de garderies

Journée de rassemblement pour des centaines de garderies
Plusieurs manifestations ont eu lieu au Québec.

GROGNE. Des centaines de centres de la petite enfance se sont rassemblés dimanche aux quatre coins du Québec pour dénoncer la fin probable de l’universalité des services de garde éducatifs.

L’Association québécoise des centres de la petite enfance est totalement contre l’idée du gouvernement Couillard d’établir une modulation des tarifs de garderie en fonction du revenu familial, dès le 1er avril. Le tarif pourrait atteindre jusqu’à 20$ par jour pour les hauts salariés.

Le président de l’Association, Louis Sénécal, demande à Québec de ne pas briser un système qui fonctionne bien et amène des avantages économiques et sociaux majeurs.

M. Sénécal a effectué une tournée du Québec et il affirme que l’inquiétude est présente partout dans les CPE et les services éducatifs de garde en milieu familial.

André Marcotte, directeur général du CPE Carcajou et président du Regroupement des CPE de l’Île de Montréal, affirme que «chaque dollar coupé des budgets des CPE empêche un enfant de recevoir les services dont il a besoin». Il ajoute que le gouvernement ne devrait pas essayer de sauver quelques sous sur le dos des plus vulnérables et surtout, sur celui des enfants.

Partager cet article