Les entreprises auront accès à un programme d’amélioration continue

Les entreprises auront accès à un programme d’amélioration continue

Martial Gauthier et Dominique St-Pierre, présidents des chambres de commerce et d’industrie du secteur Normandin et de Dolbeau-Mistassini.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Les chambres de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini et du secteur Normandin font équipe pour mettre à la disposition des entreprises un programme d’amélioration continue visant à accroître leurs performances.

Les entreprises du milieu pourront se prévaloir des services de B-Lean, une organisation qui se spécialise dans l’accompagnement et la formation continue, et ce, à un tarif préférentiel.

B-Lean utilise l’approche du lean management, qui consiste à éliminer et réduire le gaspillage et les pertes au sein des opérations d’une entreprise. Des formations seront disponibles sur le web, en plus de l’accompagnement d’un consultant sur le terrain.

« Ici, nous sommes en grande majorité des microentreprises de trois, quatre ou cinq employés. C’est très difficile d’envoyer un ou deux employés en formation à l’extérieur, ça te paralyse, alors le web était une solution qui nous attirait », explique Dominique St-Pierre, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini.

Dominic Bouchard, cofondateur de B-Lean, mise sur l’approche du lean management pour aider les entreprises locales à faire mieux.

Programme

Concrètement, le programme d’aide en amélioration continue se déclinera en deux volets, selon les besoins des entreprises.

Le premier volet donnera accès à un total de 36 laboratoires de formation sur le web, ainsi qu’à une journée d’accompagnement avec un consultant.

Le second volet consistera en la présence plus soutenue d’un consultant dans l’entreprise et s’adressera aux organisations qui disposent déjà d’une planification stratégique.

Dans les deux cas, le programme d’aide permettra aux entreprises de toucher des remboursements sur les frais encourus dans la démarche.

Le programme dispose d’une enveloppe de 80 000 $ grâce à l’appui du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, de la MRC de Maria-Chapdelaine et de Rio Tinto.

Projet-pilote

Cette première année se veut un projet-pilote, mais avec la volonté de jeter les bases d’une démarche de plus longue haleine.

« C’est un projet-pilote, mais on veut que ce soit à plus long terme que cela. Les entreprises pourraient alors mener un projet d’amélioration continue par année avec B-Lean », mentionne Dominic Bouchard, cofondateur de B-Lean.

À ce jour, une quarantaine d’entreprises auraient déjà manifesté leur intérêt à s’impliquer dans une démarche d’amélioration continue dans l’un ou l’autre des volets proposés.

Poster un Commentaire

avatar