La Patate Lac-Saint-Jean active sur le marché américain

La Patate Lac-Saint-Jean active sur le marché américain

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

La coopérative La Patate Lac-Saint-Jean connaît de plus en plus de succès aux États-Unis, où les variétés de pommes de terre de semence développées à Péribonka sont appréciées des producteurs.

La Patate Lac-Saint-Jean revient d’ailleurs d’Austin, au Texas, où elle participait au Potato Expo 2019, un moment clé de l’année pour aller à la rencontre des producteurs américains et de diverses entreprises oeuvrant dans le domaine de la pomme de terre.

« C’est un peu comme un Expo-Habitat, mais pour la pomme de terre. Nous y avons un kiosque depuis une dizaine d’années et c’est le moment de rencontrer nos clients en personne. Nous avons une clientèle importante sur pas mal toute la Côte Est », explique Frédéric Tremblay, coordonnateur au développement des affaires en semences.

Semence

En fait, la coopérative péribonkoise a su se tailler une place enviable dans le marché des pommes de terre de semence, une pomme de terre qui répond à des standards plus élevés et qui doit respecter les exigences d’un cahier de charge.

Les producteurs se les procure pour ensemencer leurs champs et ainsi bénéficier à la récolte d’une pomme de terre qui répond à des exigences précises, que ce soit la taille, la couleur, le rendement, la maturation, etc.

Aux États-Unis, trois variétés de pommes de terre de semence de la Patate Lac-Saint-Jean connaissent du succès, soit l’Envol, la Péribonka et la Kalmia.

« L’Envol et la Péribonka sont des variétés très hâtives. Une pomme de terre hâtive te procure un avantage, car elle te permet d’entrer plus tôt dans le marché commercial et donc d’aller chercher un meilleur prix. »

Une vingtaine de personnes travaillent chez La Patate Lac-Saint-Jean, un nombre qui passe à une centaine en incluant les fermes membres de la coopérative.

Croissance

Actuellement, la coopérative transige autour de 55 millions de livres de pommes de terre annuellement, dont 30 millions pour les semences et 25 millions pour le marché frais. La part destinée au marché américaine est d’environ 15 %, mais les perspectives de croissance sont là.

« Avec notre qualité de produit, en continuant de diversifier notre offre, c’est certain que nous aurons des opportunités de croître. »

Preuve que la qualité de produit compte, les Américains qui se procure de la pomme de terre de semences auprès de la Patate Lac-Saint-Jean sont prêts à assumer un coût supérieur, en transport notamment.

La coopérative emploie une vingtaine de personnes à ses installations. En incluant les cinq fermes membres, une centaine de personnes trouvent du travail à travers les activités de Patates Lac-Saint-Jean.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Micheline NiquetRejean Gauthier Auteurs de commentaires récents
Rejean Gauthier
Invité
Rejean Gauthier

Félicitations la gang

Micheline Niquet
Invité
Micheline Niquet

Bravo 100 fois à chacun des producteurs…..préserver la qualité demande beaucoup plus d’investissements à divers niveaux et, sans doute aussi, négliger la quantité au profit de la QUALITÉ…. merci