La MRC amorce les travaux du lien intégrateur

La MRC amorce les travaux du lien intégrateur

Le préfet Jean-Pierre Boivin estime que les travaux de construction du lien intégrateur doit se faire le plus rapidement possible.

TRACÉ. Les travaux de repérage pour le tracé du futur lien intégrateur de 240 km dans le Parc des grandes rivières sur le territoire de la MRC de Maria-Chapdelaine viennent d’être confiés à l’Agence de Gestion intégrée des Ressources (AGIR).

« Il nous faut amorcer dès maintenant les travaux afin de déterminer un tracé définitif de ce lien intégrateur », a indiqué le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, tout en indiquant que les travaux de construction des ponts, ponceaux et aménagement des sentiers devraient coûter 4,5 millions $.

Rappelons que le lien intégrateur se veut l’aménagement de routes et sentiers qui relieraient toutes les municipalités de la MRC par voie terrestre au nord. Ce lien servirait en priorité comme sentier de motoneige et de VTT. À la hauteur de la 11e chute sur la rivière Mistassini on profiterait de la construction d’une minicentrale afin de construire un pont d’une plus grande capacité qui permettrait aux entreprises en exploitation forestière de pouvoir traverser la rivière.

Coup d’eau

Par ailleurs les autorités de la MRC sont toujours en attente d’une réponse de la part du ministère des Forêts de la Faune et des Parcs, pour le remboursement des coûts de remise en état des chemins forestiers emportés par la crue des eaux du printemps dernier. Le préfet Jean-Pîerre Boivin se montre confiant de pouvoir obtenir une bonne partie des coûts de 305 000 $ qu’a demandé cette opération.

Tout remboursement remis par le ministère donnerait à la MRC une marge de manœuvre supplémentaire pour accepter des travaux en provenance de promoteurs dans le cadre du Programme de développement régional et forestier. Rappelons que l’enveloppe de ce programme pour la MRC a été réduite à 612 000 $ cette année. La MRC avait décidé d’utiliser une partie de ces fonds pour rembourser les frais de remise en état des chemins forestiers. —J.S.

Poster un Commentaire

avatar