Isabelle Potvin passe chaque pixel à la loupe!

Isabelle Potvin passe chaque pixel à la loupe!

Isabelle Potvin collectionne les trophées et honneurs pour son travail artistique. (Photo Trium Médias - Serge Tremblay)

Depuis déjà plusieurs années, la photographe Isabelle Potvin, de Normandin, collectionne les prix en compétition, pour la qualité de son travail. Elle collectionne littéralement les trophées, d’abord sur la scène provinciale, et maintenant, sur la scène nationale!

La photo La vida es bella, un portrait d’un Cubain, a été primée en concours provincial en 2016. Soumise à la compétition des Photographes professionnels du Canada, elle a obtenu la plus haute note possible.

En fait, il s’agit de la seule photo de la catégorie portrait parmi quelque 113 images présentées, à avoir reçu la mention excellence de la part du jury.

La photo primée. (Photo courtoisie – Isabelle Potvin)

Challenge

Pour la photographe, participer à ces compétitions et être jugée par des monuments de la photo, représente la meilleure façon de se mettre à l’épreuve. Chose certaine, il faut être sûr de son coup, avant de soumettre une photo.

«Le jury peut être très dur. Si ta photo n’est pas à la hauteur, il va te le dire sans détour. J’en ai déjà pleuré aux toilettes après avoir été démolie, mais j’y retourne toujours, car il me challenge au maximum!»

Cette persévérance et cette volonté de proposer un cliché parfait semblent payer, puisque Isabelle Potvin compte de nombreux trophées à son actif.

«Mon but est de me surpasser et d’évoluer chaque année. Le métier de photographe, je le pratique pour les autres. Les compétitions, je les fais juste pour moi.»

La photo parfaite

Qu’est-ce qui fait le cliché parfait? Difficile à dire, affirme Isabelle Potvin. C’est en quelque sorte un feeling.

«Je sais que je tiens une super photo au moment du clic. Quand je l’ai, j’ai comme un frisson et je sais que tout est là.»

Cette photo devra évidemment être retouchée par la suite, afin d’en tirer le maximum.

«Un appareil ne peut pas aller chercher autant de détails dans les blancs et dans les noirs que l’œil peut le faire. Il faut les retoucher et c’est ce qui fait que ces photos ressemblent parfois à des peintures. Quand j’ai fini, on peut presque dire que chaque pixel a été passé à la loupe!»

Cinq nouveaux prix nationaux

Pour une première fois cette année, Isabelle Potvin tentait sa chance à un concours canadien de photographie. Les résultats sont, une fois de plus, au rendez-vous pour la Normandinoise.

En tout, Isabelle Potvin a pu ajouter cinq prix à son palmarès, dont le trophée de la catégorie portrait.

Seule photo de cette catégorie à avoir obtenu la plus haute note de la part du jury, La vida es bella a été retenue comme le meilleur portrait, présenté à ce concours.

Deux autres images signées Isabelle Potvin ont aussi obtenu une mention collection permanente, ce qui signifie qu’elles font partie des 40 meilleures photos de 2018, parmi quelque 722 photos, soumises au départ.

Enfin, ces deux photos ont aussi obtenu une mention choix du jury.

Comme chacun des 10 juges n’a qu’un seul choix du jury à remettre, il s’agit de toute une reconnaissance pour la photographe.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar