IGA Marché Tremblay : une 3e génération reprend le flambeau!

IGA Marché Tremblay : une 3e génération reprend le flambeau!

Marie-Lise Tremblay est maintenant propriétaire du IGA Tremblay de Mistassini, à parts égales avec son père Steve, ce qui fait d’elle la troisième génération au sein du commerce familial. Carol Tremblay, à gauche, lui a cédé ses actions.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Le IGA Marché Tremblay, du secteur Mistassini, vit un moment plutôt rare dans le monde des affaires. Une troisième génération familiale prend la relève de l’entreprise, alors que Marie-Lise Tremblay, 26 ans, a fait l’acquisition des actions détenues par son oncle, Carol Tremblay.

Cette transaction, complétée à la toute fin de décembre dernier, fait d’elle une propriétaire de l’entreprise à parts égales avec son père, Steve. Elle a d’ailleurs bien l’intention de racheter les parts de ce dernier lorsqu’il sera prêt à s’en départir.

«J’ai bien tenté de la décourager jusqu’à la dernière minute! Combien de fois, moi ou Carol, on est rentré de nuit. Je voulais être bien certain qu’elle savait dans quoi elle s’embarquait, mais elle n’a jamais eu de questionnements. C’était clair dans sa tête!», explique Steve Tremblay.

«Je suis une mordue de travail, renchérit Marie-Lise. L’épicerie a toujours fait partie de ma vie. Quand je suis revenue au magasin, je savais que je n’en repartirais pas!»

Contribution

Partie faire ses études en administration, Marie-Lise Tremblay a effectué un retour au sein de l’entreprise familiale il y a environ un an et demi.

Cette période lui a permis de mieux connaître l’entreprise et d’y apporter sa touche personnelle, avant de devenir actionnaire.

«J’ai changé complètement la façon de faire les entrevues. J’ai créé des formules d’entrevue différentes, selon que ce soit pour un poste temps plein, ou un poste étudiant et nous avons de très bons résultats.»

L’équipe a été rajeunie et le commerce s’en porte très bien, confirme le paternel.

«Les ressources humaines, c’est vraiment sa vision. Alors que plusieurs entreprises comme la nôtre, et même dans d’autres domaines, ont de la difficulté à avoir du personnel, nous c’est stable.»

Compétition

Le marché de l’alimentation est un univers très compétitif. Avec trois supermarchés dans la seule ville de Dolbeau-Mistassini, c’est tout aussi vrai à l’échelle locale.

«Oui, c’est vrai que la compétition est forte, mais les défis, ça me motive. Nous sommes une entreprise familiale proche des gens, ça joue en notre faveur. Nous avons une bannière qui sait où elle va et notre travail est de continuer à être présent pour nos clients.»

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar