Pour la FQM : il est grand temps de régionaliser l’immigration

Pour la FQM : il est grand temps de régionaliser l’immigration

Le préfet Luc Simard et le président de la FQM, Jacques Demers.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Le gouvernement doit adopter une politique d’immigration qui correspond aux réalités régionales. C’est du moins l’un des engagements que la Fédération québécoise des municipalités (FQM) souhaite obtenir en vue de la prochaine campagne électorale.

En tournée afin de faire connaître ses revendications à l’approche des prochaines élections provinciales, le président de la FQM, Jacques Demers, croit qu’il s’agit là de l’un des enjeux majeurs des régions.

« L’immigration demeure centralisée à Montréal. On a de magnifiques territoires à occuper et à dynamiser, mais nous n’avons pas de ressources pour inciter et accompagner les immigrants », laisse-t-il tomber.

Ce dernier estime que le gouvernement doit faire un geste en faveur de la décentralisation des décisions en matière d’immigration pour que les régions puissent se prévaloir d’un bureau d’immigration avec un peu de personnel.

« On ne parle pas d’avoir dix personnes par bureau, mais si on avait une ou deux personnes dans nos régions pour accompagner nos immigrants, ça ferait toute une différence. »

Préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard abonde dans le même sens, en rappelant que l’immigration constitue une façon de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre qui frappe le milieu.

« Nous avons des entreprises qui sont complètement bloquées dans leur croissance, car ils n’ont pas de main-d’œuvre. Trouver et accompagner des immigrants pour qu’ils s’implantent chez nous ne réglera pas tout, mais c’est une partie de la réponse. »

Du côté de la FQM, on entend obtenir des engagements fermes des différents partis politiques en matière de décentralisation de l’immigration.

« Pour l’instant, les partis politiques ne semblent pas saisir cet enjeu. Sans obliger les gens à venir chez nous, on peut certainement avoir des incitatifs. Ça va nous prendre des engagements fermes en ce sens! », de marteler Jacques Demers.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Fardouet Brigitte Auteurs de commentaires récents
Fardouet Brigitte
Invité
Fardouet Brigitte

Ce serait en effet une bonne idée tant pour les immigrants que pour les éventuels employeurs.