Un couple dolmissois quitte pour une bonne frousse sur un vol Montréal-Bagotville

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Un couple dolmissois quitte pour une bonne frousse sur un vol Montréal-Bagotville
Le train d'atterrissage a perdu une roue à la suite du décollage. (Photo : courtoisie)

Un couple de Dolmissois, Louise Carrier et Michel Dubois, en a été quitte pour une bonne frousse lors d’un vol Montréal-Bagotville alors que l’avion a dû faire demi-tour après avoir perdu une roue au décollage.

C’est un passager qui aurait averti l’agent de bord à la suite du décollage après avoir été témoin de la perte d’une roue du train d’atterrissage.

Il est alors déterminé que l’avion fera demi-tour et volera un certain temps afin de brûler du carburant et ainsi être plus léger pour l’atterrissage.

Michel Dubois et Louise Carrier ont vécu une aventure inattendue lors d’un vol Montréal-Bagotville

« La pilote nous a très bien expliqué la situation et les consignes. L’agent de bord nous a expliqué comment se ferait l’atterrissage et les mesures d’urgence. Tous dans l’avion sont alors d’un calme fou et on nous dit qu’à l’arrivée, pompiers et ambulanciers seront sur place », explique Louise Carrier dans un échange de textos.

La pilote de l’appareil doit alors atterrir tout en douceur afin d’éviter de faire éclater le pneu restant, ce qui sera fait dans les règles de l’art, assure Louise Carrier.

Affirmant avoir eu une bonne frousse, elle souligne toutefois le professionnalisme de l’équipe de Jazz Aviation et de la pilote qui était aux commandes de l’appareil.

« Je félicite la pilote et l’agent de bord. Nous pouvons avoir confiance au personnel d’Aviation Jazz. »

La cinquantaine de passagers qui prenaient place dans le vol en question a pu prendre un second vol et a débarqué tel que prévu à Bagotville. Personne n’a été blessé même si les services d’urgence ont été mobilisés par mesure préventive.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des