Accident mortel du 18 juillet 2015 : le coroner dépose son rapport

Accident mortel du 18 juillet 2015 : le coroner dépose son rapport
L'accident du 18 juillet 2015 a fauché la vie de trois résidents de Dolbeau-Mistassini.

JUSTICE. Le coroner Frédéric Boily a déposé son rapport relativement à l’accident impliquant une voiture monochrome de la Sûreté du Québec survenu le 18 juillet 2015 à Dolbeau-Mistassini et ayant fait trois morts.

Puisque le directeur des poursuites criminelles et pénales a autorisé des accusations criminelles à l’endroit du policier Maxime Gobeil, qui était au volant de la voiture monochrome de la SQ ce jour-là, le coroner ne présente aucune analyse dans son rapport.

« Comme les éléments de ce dossier devront être examinés par le tribunal, aucune analyse de ceux-ci ne sera faite dans le présent rapport », indique Me Boily dans chacun des trois rapports concernant les victimes de l’accident, soit Georges Martel, Louiselle Laroche et Cécile Lalancette.

Dans les trois cas, le coroner indique qu’aucune autopsie n’a été demandée. Dans le cas de Georges Martel, qui conduisait le véhicule qui a été percuté, des prélèvements ont été soumis au Centre de toxicologie de l’Institut national de santé publique quant à l’alcoolémie, le dépistage général de médicaments et la recherche de drogues de rue.

Là également, toutefois, le coroner ne fait pas état des résultats des analyses, puisque celles-ci seront soumises pour examen devant le tribunal.

Le policier Maxime Gobeil, qui est suspendu avec solde comme le prévoit son contrat de travail, fait face à trois chefs d’accusation de conduite dangereuse causant la mort, auquel il a plaidé non coupable.

Son dossier reviendra devant le tribunal le 10 mai prochain et en sera à l’étape de l’enquête préliminaire. 

Partager cet article