Lutte au siège no 1 à Dolbeau-Mistassini : Marie-Ève Fontaine et Caroline Labbé jouent cartes sur table

Denis Hudon
Lutte au siège no 1 à Dolbeau-Mistassini : Marie-Ève Fontaine et Caroline Labbé jouent cartes sur table

Deux candidates s’affrontent au siège no 1, à l’approche des élections municipales de novembre prochain à Dolbeau-Mistassini. La sortante Marie-Ève Fontaine mise sur son expérience acquise au cours des quatre dernières années alors que l’aspirante Caroline Labbé propose une approche de proximité avec les citoyens.

« En me représentant, je veux poursuivre le travail amorcé dans le développement de notre ville. Je fais campagne à travers les réseaux sociaux. Avec la pandémie, je ne crois pas que le porte-à-porte soit une bonne idée », dit Marie-Ève Fontaine.

Copropriétaire d’une entreprise spécialisée en plomberie commerciale depuis 2019, elle fait de l’économie son cheval de bataille. Elle souligne au passage qu’elle est la seule candidate à évoluer professionnellement dans le domaine de la construction. Elle estime à ce titre pouvoir mettre son expérience au profit du développement de l’économie de Dolbeau-Mistassini.

« Il faut poursuivre avec nos programmes de soutien économique, en partenariat avec la MRC Maria-Chapdelaine. L’étude amorcée sur les parcs dans la ville permettra par ailleurs de les adapter aux nouvelles réalités des familles et aux besoins des quartiers ».

Aider les nouvelles entreprises à démarrer sur des bases solides, faciliter l’intégration des immigrants dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, répondre aux préoccupations des aînés, travailler à la réalisation du vaste projet de complexe multisport sur l’ancien site du village western, sont parmi ses priorités.

Être à l’écoute des citoyens

Caroline Labbé compte sur sa vaste expérience comme intervenante sociale pour en faire profiter la population, elle qui amorcera bientôt sa préretraite.

« Mon métier est d’être à l’écoute de la clientèle et de répondre à ses besoins. Ce sera un peu la même chose si je suis élue conseillère municipale. Je vais être à l’écoute des préoccupations de la population et me mettre en mode solutions ».

L’aspirante ne propose pas de programme électoral, elle se fie davantage aux besoins que lui exprimeront les citoyens et elle se fera un devoir de les transmettre à la table des élus.

« C’est un tout nouveau défi pour moi la politique municipale et j’entends bien rejoindre le plus de gens possible lors de ma campagne. Je fais un peu de porte-à-porte, mais j’assiste aussi à des événements et activités pour rencontrer les gens et échanger avec eux ».

Caroline Labbé dit aussi être sensible aux préoccupations des jeunes et des aînés et souhaite contribuer à l’avancement de sa ville, à l’amélioration de la qualité de vie pour que jeunes et moins jeunes aient le goût d’y demeurer, puissent s’épanouir et participer à sa vitalité.

Partager cet article