Zoo sauvage : des retombées importantes dans Maria-Chapdelaine

Denis Hudon
Zoo sauvage : des retombées importantes dans Maria-Chapdelaine
(Photo : courtoisie)

Les retombées économiques liées au Zoo de Saint-Félicien sont immenses non seulement pour la municipalité qui l’accueille, mais pour les MRC du Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine, ainsi que pour l’ensemble de la région.

Une étude et d’un sondage réalisés par le site touristique font état des dépenses annuelles et des investissements liés au plan de développement 2016-2021 du Zoo, comprenant cinq phases.

Sur les trois phases réalisées à ce jour (2016 à 2019) sur les cinq prévues jusqu’en 2021, le Zoo a investi un peu plus de 20 M$. De ce montant, 12,8 M$ ont été dépensés dans la MRC Maria-Chapdelaine, 3,4 M$ dans Domaine-du-Roy, 1,3 M$ dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est, 616 000 $ au Saguenay et 2,2 M$ à l’extérieur de la région.

La MRC Maria-Chapdelaine a obtenu beaucoup de contrats et des lucratifs, notamment lors de la construction du nouvel habitat des ours polaires par Unibec.

Les dépenses annuelles du Zoo sauvage se chiffrent à près de 7 M$, dont 3 M$ en salaires et charges sociales, 1,7 M$ en achats de marchandise, entretien général, publicité et énergie, 1,3 M$ en soins animaliers et 660 000 $ en autres dépenses.

Et les touristes

L’an dernier, les touristes ont dépensé près de 30 M$ pour leurs visites au Zoo : 8,4 M$ pour les déplacements en véhicule, 8,1 M$ pour s’alimenter dans les restaurants et bars, 6,3 M$ en hébergement, 4,2 M$ en alimentation, boissons, magasinages, 509 000 $ en location véhicule par les Européens, 232 000 $ en frais de transport, avion, autobus, etc. et 1,8 M$ en autres dépenses.

En additionnant les dépenses d’exploitation du Zoo, les investissements de la phase 2 de développement et les dépenses des touristes, les retombées totales en 2018 ont avoisiné les 47 M$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des