Un Fritou s’installera dans le secteur Mistassini

Serge Tremblay, journaliste de l'initiative de journalisme local
Un Fritou s’installera dans le secteur Mistassini
La construction a débuté afin d’aménager un restaurant Fritou voisin du Dépan-Express situé à la sortie de Mistassini. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Le secteur Mistassini comptera à l’automne un restaurant de la bannière Fritou. L’équipe de Construction de l’Avenir, propriétaire du Dépan-Express Ultramar de la rue De Quen, est à construire un agrandissement pour accueillir le restaurant, un investissement de 500 000 $.

En fait, dès la construction de la station-service, il y a deux ans, on souhaitait avoir un service de restauration. Le projet a toutefois dû être repoussé malgré des discussions avec quelques bannières potentielles.

« C’était prévu au plan initial. Nous avions regardé avec McDonald’s et Tim Hortons, mais c’était impossible en raison de la proximité avec les restaurants de Dolbeau. Il y a une opportunité qui s’est présentée avec Poulet Fritou et nous l’avons saisie », explique Valérie Lamontagne, directrice générale chez Construction de l’Avenir.

Les travaux d’agrandissement se sont amorcés et on prévoit pouvoir ouvrir vers le mois d’octobre. L’établissement disposera d’une salle à manger et d’un service au volant. Le déjeuner sera aussi disponible dès 5h le matin.

« Fritou nous donnait un avantage important en nous permettant d’avoir une deuxième ligne de service pour offrir le déjeuner, ce qui n’est pas le cas avec toutes les bannières. On entendait dire de la part des gens que le déjeuner le matin était recherché, alors on a pu ajouter ce service. »

Moins connue dans la région, la bannière Fritou est cependant présente dans plusieurs provinces à l’échelle du Canada. Son menu est axé sur le poulet et les frites, que ce soit poulet frit, hot chicken, burger de poulet, wrap, etc.

Main-d’oeuvre

Une fois ouvert, le restaurant devrait nécessiter l’embauche d’une quinzaine de personnes. Malgré le climat difficile en matière de ressources humaines en restauration, les promoteurs ne sont pas inquiets.

« On nous avait dit la même chose lorsque nous avons ouvert la station-service, pourtant, la majorité de nos employés sont les mêmes depuis le début. Ça ne nous inquiète pas. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des