SaniDan mise sur le virage écologique

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
SaniDan mise sur le virage écologique
Patrick Paré, actionnaire chez SaniDan, montre ici l’une des nouveautés qui s’inscrit dans la volonté du commerce d’offrir des solutions écologiques, soit un petit sachet de concentré soluble dans l’eau. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Le commerce SaniDan, spécialisé dans les produits sanitaires, mène des efforts importants afin d’offrir une alternative qui soit écologique aux consommateurs. Cela se traduit par une certaine logistique dans l’entreprise, mais aussi par un travail d’éducation des clients.

« Faire une gestion écologique des produits sanitaires, qu’on soit en entreprise ou à la maison, ce n’est pas difficile. Il s’agit simplement de prendre le temps de bien cibler ce dont on a besoin », indique Patrick Paré, copropriétaire chez SaniDan.

Celui-ci affirme avoir amorcé un virage plus écologique il y a près de 4 ans en se dotant de réservoirs de produits en vrac. SaniDan tient en réservoir différents produits de buanderie, de lave-vaisselle (principalement, mais pas exclusivement pour les appareils commerciaux), de même que de l’agent neutre et du dégraisseur.

Le commerce effectue la livraison et la récupération des contenants de plastiques utilisés afin de minimiser les quantités en circulation.

« Depuis que j’ai démarré ce service, j’ai 4 000 bidons de vendus, mais je n’en ai que 600 en circulation, car je récupère et réutilise mes contenants. C’est donc 3 400 bidons qui n’ont pas été jetés ou envoyés inutilement au recyclage, moins peut-être une cinquantaine dont j’ai dû me débarrasser en raison de l’usure. »

Ces bidons sont en attente de lavage et de remplissage. Alors que 4 000 bidons sont vendus, seulement 600 demeurent en circulation grâce au système de collecte et de remplissage de SaniDan.

La bonne utilisation

En magasin, l’équipe de SaniDan a pour mandat d’offrir la solution la plus écologique qui soit adaptée aux besoins du client.

« Être écologique, ça se reflète aussi dans la façon dont on utilise le produit. Si on verse le produit sans faire attention, un simple produit de base fait le travail. Si on respecte les dosages, il y a des alternatives beaucoup plus économiques. »

D’un point de vue commercial, la meilleure solution est d’avoir un doseur automatique qui assure que le produit sera comme voulu.

Nouveauté

Pour les consommateurs, un nouveau produit est maintenant disponible, soit de petits sachets de concentré dont l’emballage est soluble dans l’eau. Il suffit de remplir un contenant de vaporisateur d’eau et d’y mettre le sachet pour obtenir un produit prêt à être utilisé rapidement.

« C’est une solution qui est très économique, qui évite le gaspillage de produit parce que l’on a le bon dosage. Si tu es du genre à verser le produit à l’œil sans faire attention, ce sera beaucoup plus économique et écologique de prendre le petit sachet. »

Défi

Patrick Paré ne s’en cache pas, le défi est de faire savoir aux particuliers que le commerce s’adresse aussi à eux.

« Les gens pensent que l’on s’adresse au marché commercial, mais on sert aussi le résidentiel. Il faut se faire connaître davantage et pour nous, le virage écologique est une façon de nous démarquer dans un marché où il y a une forte compétition. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des