Patio Deck-O allie forte croissance et coûts des matériaux élevés

Serge Tremblay
Patio Deck-O allie forte croissance et coûts des matériaux élevés
Patrio Deck-O a développé un modèle de montage et de numérotation des pièces en atelier à partir d’un plan 3D. L’assemblage peut ainsi se faire rapidement sur le terrain. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Spécialiste en aménagement de patios, gazebos et cours arrière, Patio Deck-O de Dolbeau-Mistassini a le vent dans les voiles comme jamais. Mais avec les prix très élevés des matériaux, il faut savoir composer avec tout un casse-tête.

« C’est fou raide! Je n’ai jamais eu autant de travail et je suis forcé de dire aux gens que je ne prends plus rien jusqu’aux semaines de la construction. Beaucoup de gens qui allaient dans le sud chaque année ont réorienté leur budget voyage pour se gâter à la maison. Nous sommes vraiment en forte croissance », affirme Stéphane Larouche, propriétaire de l’entreprise lancée il y a 8 ans.

Celui-ci affirme que la pandémie et ses contrecoups ont évidemment joué pour amener les consommateurs à revoir leurs priorités d’investissements, mais que les bas taux d’intérêt y sont aussi pour quelque chose. La capacité des gens d’emprunter à des taux avantageux a changé la donne.

« La tendance est vraiment au haut de gamme. Pour des gens qui ont une maison qui vaut 300 000 $ ou 400 000 $, mettre un 30 000 $ à 40 000 $ dans un aménagement extérieur qui va durer aussi longtemps que la maison, ça fait du sens. »

Prix des matériaux

Là où le bât blesse, c’est que le prix des matériaux de construction a connu une hausse importante depuis le début de la pandémie.

« Le problème, c’est que nous préparons nos plans et nos soumissions en janvier et en février pour des travaux que l’on fait au printemps ou à l’été. Nous avons dû revoir tous nos contrats. C’est beaucoup de temps de perdu à vérifier constamment les prix et à devoir expliquer au client pourquoi les coûts augmentent. »

Pour s’ajuster, Patio Deck-O n’a pas eu le choix de revoir certaines de ses pratiques. Les prix varient tellement rapidement qu’une soumission est maintenant garantie 7 jours plutôt que 30.

Et Stéphane Larouche a fait des achats de plus gros volumes de matériaux qu’il ne l’aurait fait en temps normal pour se donner une chance. Cela pose un défi pour l’entreposage dans des locaux qui sont déjà un peu exigus pour les besoins de l’entreprise.

Agrandissement

Avec la croissance que connaît Patio Deck-O, un projet d’agrandissement ou de déménagement figure dans les cartons.

« Il faut que je prenne de l’expansion. Je demeure prudent, car il y a de l’effervescence en ce moment en raison de la pandémie et il ne faut rien prendre pour acquis, mais j’ai besoin de plus d’espace. J’ai quelques solutions que je dois étudier. »

Patio Deck-O emploie sept personnes, mais en aurait besoin d’une dizaine dans un monde idéal. La rareté de la main-d’œuvre est là aussi un enjeu important.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *